Si vous êtes un investisseur et que vous voulez réaliser des économies d’impôt en 2018, il y a certaines choses que vous devrez faire d’ici le 31 décembre. Voici quelques idées que vous devriez prendre en considération d’ici la fin de l’année.

Vendez à perte à des fins fiscales

Si certains de vos titres ou parts de fonds ont enregistré des pertes, envisagez de les vendre avant la fin de l’année afin de pouvoir compenser vos gains en capital de l’année. Les titres cotés en bourse doivent être vendus avant le 27 décembre pour être réglés avant le 31 décembre 2018. Si vous projetez de racheter les titres, assurez-vous d’attendre au moins 30 jours. Sinon, les règles de « perte superficielle » vous empêcheront de réclamer une perte en capital jusqu’à ce que vous vendiez le placement.

Faites un don à des fins fiscales

Une autre façon de réduire les impôts sur les gains en capital est de faire don de titres à valeur accrue à l’organisme de bienfaisance de votre choix. N’oubliez pas que, dans le cas d’un don de titres cotés en bourse ou de parts de fonds communs de placement assortis de gains en capital accumulés directement à un organisme de bienfaisance enregistré, le donateur reçoit un reçu à des fins fiscales pour la juste valeur marchande du titre donné, et qu’il n’y a aucun impôt sur les gains en capital à payer. Faire un don en nature à un organisme de bienfaisance peut nécessiter un peu de temps, organisez-vous donc bien avant la fin de l’exercice.

Payez des frais de placement

Vous pouvez déduire les frais de placement (comme l’intérêt sur l’argent emprunté pour des placements) de votre déclaration de revenus de 2018 s’ils ont été payés avant le 31 décembre.

Convertissez votre REER en FERR, si vous venez d’avoir 71 ans

Si vous avez eu 71 ans en 2018, vous avez jusqu’au 31 décembre pour faire vos dernières cotisations à votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) avant de le convertir en un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou en rente enregistrée.

Si vous avez gagné des revenus en 2018, vous pouvez penser à verser une cotisation excédentaire à votre REER en décembre avant sa conversion. Même si vous payez une pénalité fiscale de 1 % sur la cotisation excédentaire (au-delà de 2 000 $) pour décembre 2018, vous obtiendrez de nouveaux droits de cotisation le 1er janvier 2019; la pénalité cessera donc en janvier 2019 et vous pourrez déduire la cotisation excédentaire dans votre déclaration de revenus de l’année suivante.

Retirez des fonds de votre CELI en 2018, plutôt que l’année prochaine

Si vous retirez des fonds d’un CELI, des droits de cotisation CELI d’un montant équivalent à ce retrait vous seront de nouveau attribués pour l’année civile suivante. Si vous prévoyez retirer des fonds d’un CELI au début de 2019, il serait intéressant de retirer ces fonds d’ici le 31 décembre 2018 pour ne pas avoir à attendre jusqu’à 2020 pour verser une nouvelle cotisation d’un même montant.

Retardez les retraits d’un REER pour l’achat d’une première maison ou le financement de vos études postsecondaires

Si vous ou votre conjoint avez besoin de financer l’achat de votre première maison ou vos études postsecondaires, vous pouvez envisager de retirer des fonds de votre REER aux termes d’un régime d’accession à la propriété (jusqu’à 25 000 $ pour l’achat d’une première maison) ou d’un Régime d’encouragement à l’éducation permanente (jusqu’à 20 000 $ pour des études postsecondaires). Vous devez commencer à rembourser les fonds dans l’année suivant le retrait afin d’éviter de payer des impôts sur les fonds à l’avenir. Si vous envisagez de retirer des fonds d’un REER aux termes de l’un de ces régimes, vous pouvez retarder le remboursement d’un an (c.-à-d. jusqu’en 2020) si vous retirez ces fonds au début de 2019 plutôt qu’à la fin de 2018.

Utilisez les REEE pour aider à financer les études de vos enfants

Le gouvernement fédéral octroie une Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) qui équivaut à 20 % de la première tranche de 2 500 $ de cotisations annuelles au REEE pouvant atteindre 500 $ à un REEE par an par enfant. Si vous n’avez pas maximisé vos cotisations au REEE dans le passé, vous pourriez être en mesure de « rattraper votre retard » et d’obtenir le double de la SCEE cette année. En faisant un don de 5 000 $ d’ici le 31 décembre 2018, une SCEE de 1 000 $ pourrait être ajoutée au REEE pour 2018.

Si vous avez déjà un REEE pour un enfant qui fréquente un établissement d’enseignement postsecondaire en 2018, il pourrait être avantageux d’obtenir des paiements d’aide aux études (PAE) du régime avant la fin de l’année. Les PAE ne peuvent être versés que pendant une période maximale de six mois après que l’enfant a quitté l’école et ils sont imposables pour l’étudiant. Si l’enfant a peu ou pas d’autres revenus cette année, il se peut qu’il n’y ait aucun impôt sur les PAE.

De plus amples renseignements sur l’une ou l’autre des stratégies ci-dessus se trouvent dans notre nouveau rapport intitulé Conseils fiscaux de fin d’année pour 2018 (PDF, 685 ko) . Consultez votre spécialiste en services financiers du Service Impérial CIBC pour discuter de vos options.