Profitez-vous pleinement de votre compte d’épargne libre d’impôt?

Près de la moitié des Canadiens possèdent désormais un CELI, mais bon nombre d’entre eux sous-utilisent ce compte dans le contexte de leur plan d’épargne

Un nouveau sondage de la Banque CIBC réalisé par Harris/Decima révèle que près d'un Canadien sur deux affirme détenir un compte d'épargne libre d'impôt (CELI). Toutefois, ce sondage met aussi en lumière des occasions ratées : en effet, depuis le début de l'année, seul un titulaire de CELI sur deux y a cotisé; en outre, de nombreux Canadiens affirment ne pas avoir d'objectif relativement aux fonds qu'ils ont placés dans leur compte CELI.

« Il est encourageant de noter que près de la moitié des Canadiens ont tiré parti du Compte d'épargne libre d'impôt, qui leur offre une nouvelle occasion de réaliser leurs objectifs financiers, a déclaré Colette Delaney, première vice-présidente, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises, Banque CIBC. La versatilité du CELI donne la possibilité à un nombre accru de Canadiens de cotiser à un CELI ou d'en envisager l'ouverture afin de les aider à atteindre leurs objectifs d'épargne plus rapidement. »


De nombreux Canadiens déclarent n'avoir aucun plan associé à leur CELI

Si le CELI s'avère une option d'épargne très flexible qui permet aux Canadiens de travailler pour atteindre des objectifs précis, comme un achat important ou la retraite, ce sondage révèle également que de nombreux Canadiens déclarent n'avoir aucun objectif pour les fonds qu'ils placent dans leur CELI.

« Vous profiterez davantage de votre CELI si vous établissez un plan pour les fonds que vous y placez, déclare Mme Delaney. Les résultats de ce sondage suggèrent que certains Canadiens ne voient peut-être pas le plein potentiel de leur CELI, par exemple la possibilité de l’utiliser dans le contexte de leur stratégie de retraite, et mettent aussi en évidence la nécessité de discuter avec un spécialiste en service financiers pour les aider à maximiser leur épargne. »

Certaines différences notables ressortent selon les tranches d'âge. Les Canadiens âgés de 18 à 24 ans sont plus susceptibles de déclarer qu'ils entendent affecter les fonds de leur CELI à un achat important ou pour les urgences, alors que les Canadiens âgés de 45 à 54 ans affirment qu'ils prévoient utiliser leur compte pour leur retraite.


Bien comprendre les règles qui régissent les cotisations

Même si le CELI s'avère un compte flexible, il importe de bien comprendre les règlements qui régissent les cotisations annuelles. Pour l'heure, les résidents canadiens âgés d'au moins 18 ans sont autorisés à y cotiser jusqu’à concurrence du montant maximal prévu pour l’année en question. Autrement dit, si vous avez un compte d'épargne et un compte de placement, vous êtes responsable de faire le suivi de vos cotisations afin de vous assurer que vous ne dépassez pas le plafond annuel prévu pour le CELI.

En vertu des règlements en vigueur, vous ne pouvez pas reverser le montant que vous avez retiré au cours d'une même année civile, en revanche, vous pouvez le faire dès l'année civile suivante.

Prenons l'exemple de Jean Tremblay, 36 ans, qui détenait en 2012 un compte CELI, dans lequel il déposait un montant toutes les deux semaines grâce à un plan de placement régulier dont le plafond de cotisation s'établissait à 5 000 $ par an. Au cours des quatre années précédentes (de 2009 à 2012), Jean y a versé le montant annuel maximal, pour un total de 20 000 $. Durant cette période, les intérêts accumulés ont atteint 900 $. Jean décide alors de retirer la totalité de son compte CELI, à savoir 20 900 $, afin de rénover une partie de sa propriété. S'il ne peut reverser le montant du retrait effectué cette année, il pourra, en revanche, reverser la somme totale de 20 900 $ l'année suivante, en plus du montant de cotisation additionnel qu'il sera autorisé à déposer en 2013.


Conseils pour maximiser votre CELI

Consultez un spécialiste en services financiers : Un spécialiste en services financiers peut vous aider à élaborer un plan d’épargne adapté à vos objectifs à court et à long terme ainsi qu’à trouver des possibilités de faire croître votre épargne et à structurer un plan de remboursement pour réduire vos dettes, deux éléments clés d'une stratégie d'épargne à long terme.

Cotisez régulièrement : Il est souvent plus facile de cotiser régulièrement à son CELI que de verser une somme forfaitaire pour votre cotisation annuelle au CELI. Un spécialiste en services financiers peut vous aider à établir un régime d'épargne à prélèvements automatiques périodiques correspondant à votre calendrier de paie, de façon à faciliter l'épargne.

Gérer et faire le suivi des dépenses quotidiennes : Pour vous assurer de disposer des fonds nécessaires pour épargner périodiquement, vous devez avant tout gérer efficacement vos flux de trésorerie. Pour faire le suivi de vos dépenses, vous pouvez avoir recours à des outils tels que les Services bancaires mobiles CIBC pour suivre l’activité de votre compte ou IntelliCrédit CIBC pour respecter votre budget quant aux dépenses par carte de crédit.