Aperçu du processus d’octroi de prêts d’études à l’intention des parents

Besoin d'un rendez-vous? Trouvez un centre bancaire

La planification des études collégiales ou universitaires de votre enfant est une étape importante de vos deux vies, en particulier s’il s’agit de votre premier enfant. Bien que ce dernier puisse présenter des demandes de prêt, de subvention, de bourse d’études, un coup de pouce de votre part pour faire face à la hausse des frais de scolarité lui serait utile.
 

Épargner pour les études de votre enfant dès maintenant

Lorsque votre enfant est jeune, établir un régime enregistré d’épargne-études (REEE) à son nom pour financer ses études postsecondaires constitue un premier pas dans la bonne direction. Vous pouvez verser jusqu’à 50 000 $ dans le REEE; ce montant étant appelé à changer, renseignez-vous auprès de votre institution bancaire. À noter qu’un dépôt minimum est requis pour certains comptes, mais pas pour d’autres. En plus de vous aider à épargner en prévision des études de votre enfant, le REEE vous donne droit à des sommes versées par le gouvernement fédéral sous forme de subventions et de bons, sommes qui n’ont pas à être remboursées. Voilà une façon extraordinaire d’accroître votre épargne. Vous pouvez établir un REEE en tout temps. De toute évidence, le plus tôt sera le mieux. Mais il n’est jamais trop tard pour commencer à épargner en vue de cette dépense considérable, qui en vaut la peine.
 

Demande de financement sans obligation de remboursement

Il vous faudra peut-être trouver d’autres moyens de financer les études postsecondaires de votre enfant, et ce, même si vous disposez déjà d’un régime d’épargne. Outre les prêts aux étudiants, il existe des bourses d’études, des subventions et des bourses d’entretien. Contrairement au prêt aux étudiants, ces ressources permettent d’assumer les frais de scolarité sans obligation de remboursement. Votre enfant peut en faire la demande par l’intermédiaire des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, et des groupes privés.


Bourses d’études
Offertes à la fois par le gouvernement et les établissements d’enseignement que votre enfant envisage de fréquenter, les bourses d’études récompensent la réussite scolaire. Des organismes à but non lucratif et des entreprises de services de votre région offrent peut-être des bourses d’études.


Subventions
La demande que vous présentez dans le cadre du Programme canadien de prêts aux étudiants, le cas échéant, sera automatiquement prise en considération au titre du Programme canadien de bourses aux étudiants, qui accorde aux étudiants des bourses par rapport aux besoins financiers, aux résultats scolaires ou à l’excellence dans les sports.


Bourses d’entretien
Ce type d’aide financière tient compte de l’excellence et des besoins financiers de l’étudiant dans la façon d’accorder des sommes pour couvrir les frais de scolarité.

 

Examen des options de prêt aux étudiants

Si les options susmentionnées procurent une certaine aide, la majeure partie de l’aide financière est accordée sous forme de prêts aux étudiants. En fait, si sa demande de prêt aux étudiants était approuvée dans le cadre du Programme canadien de prêts aux étudiants, votre enfant pourrait recevoir un prêt équivalent, au maximum, à 60 % de ses frais de scolarité.

Après avoir analysé ce programme du gouvernement fédéral, vous devriez jeter un coup d’œil aux prêts aux étudiants offerts par votre province ou territoire.

Si vous êtes résident du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve-et-Labrador, de l’Ontario ou de la Saskatchewan, votre enfant n’a qu’un seul formulaire à remplir pour demander les prêts des gouvernements fédéral et provincial, ceux-ci étant administrés par l’intermédiaire d’un programme intégré de prêts aux étudiants. Une fois diplômé, il aura cet unique prêt aux étudiants intégré à rembourser.

Les prêts d’études canadiens n’étant pas offerts aux résidents du Nunavut, des Territoires du Nord-Ouest et du Québec, votre enfant n’a qu’à présenter une demande de prêt au gouvernement de sa province ou de son territoire.

Au Yukon, il n’y a pas de prêts d’études territoriaux; votre enfant peut uniquement demander les prêts d’études canadiens.

Si vous êtes résident d’une autre province, votre enfant peut remplir une seule demande de prêts aux étudiants des gouvernements fédéral et provincial. À noter qu’une fois diplômé, il devra rembourser chaque prêt séparément, car ceux-ci n’auront pas été intégrés.
 

Contracter un prêt à votre nom pour financer des études

Si vous souhaitez financer vous-même les études de votre enfant plutôt que de recourir aux prêts d’études, vous pouvez le faire en demandant un prêt ou une marge de crédit à votre nom. Envisagez de demander un prêt personnel garanti ou non garanti, une marge de crédit personnelle ou un Programme ressource-toit CIBCMD.

Cette option pourrait être envisageable pour votre famille – tout dépend de votre cote de crédit et de votre situation financière. Pour en savoir plus à ce sujet, adressez-vous à un conseiller CIBC en composant le 1 866 525-8622.



Pour commencer