Rénovations et économies d’énergie résidentielle

De nombreux propriétaires canadiens cherchent à réduire le montant de leurs factures de services publics et l'effet de leurs activités sur l'environnement. De petits changements, comme l'utilisation d'ampoules fluocompactes ou la participation à un programme de recyclage sont de bons points de départ. Si vous voulez réaliser des économies d'énergie résidentielle supérieures tout en améliorant votre propriété, jetez un coup d'œil aux trois projets de rénovation et de modernisation écoénergétiques ci-après.
 

1. Remplacement des vieux électroménagers par des appareils neufs et écoénergétiques

L'utilisation d'un réfrigérateur, d'un lave-vaisselle, d'un lave-linge et d'un sèche-linge qui ont du vécu peut faire monter en flèche votre facture d'électricité et générer un surplus de déchets. Ces appareils consomment beaucoup d'énergie, car ils sont usés, leurs systèmes sont vieux et leurs moteurs sont plus gros que ceux des appareils récents. Si vos électroménagers sont âgés de 10 ans et plus, il y a fort à parier qu'ils drainent beaucoup d'énergie. Même s'ils sont encore en état de marche, ils ne fonctionnent pas aussi bien que les derniers modèles écoénergétiques.

Vos électroménagers accumulant les années, renseignez-vous sur les nouveaux modèles dont la cote ÉnerGuide est élevée. Parfois, certains magasins vous aideront à recycler vos vieux appareils électroménagers et vous offriront même une petite remise à l'achat d'un nouveau modèle, si vous vous débarrassez d'un vieil appareil qui fonctionne tant bien que mal. Si le renouvellement de vos électroménagers nécessite des coûts immédiats, il n'en demeure pas moins que vos factures de gaz et d'électricité devraient baisser, ce qui, avec le temps, vous fera réaliser des économies d'énergie résidentielle. Dans certains cas, vous pouvez même bénéficier des remboursements et des mesures incitatives offerts par le gouvernement.
 

2. Remplacement de l'isolant partout dans la maison

Impossible d'échapper au froid au Canada. Pour les propriétaires de vieilles maisons, basse température et montée en flèche de la facture de chauffage vont souvent de pair. Dans pareil cas, le vieux matériau d'isolation pourrait bien être le coupable. Les matériaux en fibre de verre employés aujourd'hui permettent de mieux réguler la température dans la maison. En outre, un vieil isolant peut s'effriter ou se compresser et perdre de son efficacité au fil du temps, car il ne protège plus hermétiquement la maison contre les rigueurs du temps. Si l'isolant de votre maison a été posé il y a 15 ou 20 ans, il n'est peut-être plus aussi efficace qu'il l'a déjà été.

Si tel est le cas, faites appel à un entrepreneur en isolation. Ce spécialiste peut enlever le vieil isolant de façon sécuritaire et en installer du nouveau en fibre de verre, qui durera des douzaines d'années. Si vous évaluez vos besoins en matière d'isolation, vous voudrez peut-être porter une attention toute particulière aux pièces comme le grenier, le solarium et les adjonctions. Si ces pièces n'ont jamais été isolées, ou si elles n'ont pas été étanchéifiées adéquatement, elles peuvent laisser s'échapper beaucoup de chaleur. Demandez à l'entrepreneur d'inspecter aussi les murs et plafonds de ces pièces.
 

3. Investissement dans de nouvelles portes et fenêtres

Après avoir remplacé l'isolant, étudiez la possibilité de changer les vieilles portes et fenêtres. Dépassées, les contre-fenêtres ont cédé la place à de nouvelles fenêtres écoénergétiques qui réfléchissent la lumière l'été et empêchent l'air froid d'entrer l'hiver. Elles sont en outre scellées hermétiquement pour empêcher les fuites d'air. Comme autre avantage, mentionnons que les nouveaux modèles de fenêtres sont munis de meilleurs dispositifs de verrouillage et sont plus sûrs que les anciens.

Les portes peuvent présenter des problèmes analogues aux fenêtres. Les vieilles portes, en particulier celles en bois, prennent de l'expansion et se contractent selon le temps qu'il fait. Ce qui signifie qu'elles perdent de leur étanchéité au fil du temps. Et si elles ont une insertion de verre, celle-ci n'a peut-être qu'une seule épaisseur, ce qui garde mal la chaleur à l'intérieur de la maison. L'hiver, si vous sentez un courant d'air froid au bas ou sur les côtés d'une porte de votre maison lorsque vous vous tenez à proximité, vous ne réalisez manifestement aucune économie d'énergie grâce à elle.

Demandez un devis estimatif à plusieurs entreprises de portes et fenêtres. Comparez les produits pour trouver des modèles plus écoénergétiques que vos portes et fenêtres actuels et qui conviennent à votre budget. À long terme, vous pouvez réduire de 10 % à 15 % le montant de votre facture d'électricité. S'il en coûte trop cher pour remplacer toutes les portes et fenêtres à la fois, pourquoi ne pas procéder par étapes et remplacer celles qui donnent sur la rue en même temps ou encore seulement celles du premier étage, par exemple?
 

Commencer à rénover votre propriété de sorte qu'elle soit plus respectueuse de l'environnement

Pour réaliser des économies d'énergie résidentielle, songez à demander un Programme ressource-toit CIBCMD, un produit qui vous permet d'accéder en tout temps à des fonds, ou un prêt personnel. Il est possible d'assortir ces deux produits d'une garantie, ce qui vous permet d'emprunter un montant supérieur à meilleur taux. De plus, l'accès à la marge de crédit peut se faire en direct, au moyen d'une carte de débit, à un guichet automatique bancaire, etc. Les fonds sont ainsi à votre portée lorsque vous en avez besoin.

En optant pour des modalités de remboursement souples et des taux d'intérêt concurrentiels, vous pouvez augmenter la valeur de revente de votre maison en réalisant ces projets de rénovation et réduire du même coup votre facture énergétique. Si vous avez des questions sur les options de prêt qui s'offrent à vous, appelez un conseiller CIBC au 1 866 294-5964.



Par où commencer