Soyez prêt à faire face aux imprévus pour garder vos finances sur la bonne voie

La vie nous réserve bien des surprises. Certaines sont merveilleuses (comme la naissance de jumeaux), tandis que d’autres le sont moins (problèmes de santé, perte d’emploi). Dans un cas comme dans l’autre, elles peuvent s’avérer coûteuses et avoir une incidence considérable sur vos finances.

À moins que vous n’ayez un plan de secours, y compris un fonds d’urgence, une assurance et un plan de gestion de l’endettement, des événements comme ceux-là peuvent influer sur votre bien-être financier actuel ou futur. Par exemple, pour couvrir les coûts immédiats, vous pourriez contracter des dettes sur vos cartes de crédit ou puiser dans votre épargne que vous destiniez à des objectifs à plus long terme, comme votre retraite ou les études de votre enfant. D’une manière ou d’une autre, une fois la crise passée, vous devrez regagner le terrain perdu. Examinons de plus près les trois composantes essentielles d’un plan de secours exhaustif.


Coussin de liquidités

Un fonds d’urgence, c’est tout simplement une source de liquidités à laquelle vous pouvez avoir facilement accès lorsque vous en avez besoin, par exemple l’argent détenu dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou un compte d’épargne à taux d’intérêt élevé. Selon un récent sondage1 réalisé par la Banque CIBC, près de la moitié des Canadiens (45 %) ne disposent pas d’un fonds d’urgence. Il est possible que certains Canadiens se tournent vers le crédit pour couvrir les dépenses imprévues.

Quel montant faut-il consacrer à un fonds d’urgence? Bon nombre d’experts recommandent de mettre suffisamment d’argent de côté pour être en mesure de payer toutes les dépenses de votre ménage pendant au moins trois mois, et préférablement six mois. Constituez votre fonds d’urgence en cotisant régulièrement à un compte distinct, et veillez à ce que la somme investie puisse être retirée à la dernière minute, sans frais ni pénalité ou incidence fiscale.


Assurance

Une assurance vous protège, vous et votre famille, contre les répercussions financières de risques précis, notamment l’invalidité, une maladie grave, la perte d’emploi et un décès. Même si le régime d’avantages sociaux qu’offre votre employeur comprend un volet assurance, vous devez vérifier s’il répond bien à tous les besoins de votre famille. Il existe des produits d’assurance conçus pour couvrir les paiements de cartes de crédit et les versements hypothécaires dans le cas d’une invalidité, d’une perte d’emploi ou d’un décès.


Plan de gestion de l’endettement

Moins vous avez de dettes au moment où survient une crise, plus vous bénéficiez de souplesse dans la gestion de vos finances lors de moments difficiles. D’abord, vous avez accès à plus de liquidités, car moins d’argent est consacré au remboursement de vos dettes chaque mois. Ensuite, si vous présentez un ratio dette/revenu peu élevé, vous êtes davantage en mesure d’emprunter de l’argent en cas de besoin.

N’oubliez pas que votre conseiller financier peut vous aider à analyser les scénarios possibles et à mettre en place un plan de secours approprié grâce auquel vous serez prêt à faire face aux imprévus.


Par où commencer

 

Évaluations