Prêt REER et retrait REER

Besoin d'un rendez-vous? Trouver un centre bancaire

Le prêt REER vous aide maximiser votre épargne-retraite. Plus vous économiserez et plus tôt vous le ferez, plus vous serez avantagé. S’il est important d’établir un REER, il est tout aussi important de faire en sorte d’en tirer le meilleur parti possible. C’est ici qu’entrent en jeu le retrait judicieux d’un REER et la maximisation de vos cotisations au moyen d’un prêt REER.
 

Prêt REER

Le prêt REER est un excellent moyen de maximiser vos cotisations REER. Il vous donne accès aux fonds dont vous avez besoin pour cotiser jusqu’à concurrence du plafond annuel de 18 % auquel vous avez droit (consultez le site Web de l’ARC pour obtenir des précisions à ce sujet) ou pour majorer vos droits de cotisation inutilisés des années précédentes.

Si vous avez cotisé 4 000 $ l’an dernier alors que vous auriez pu cotiser 15 000 $, un prêt personnel de 11 000 $ vous permettrait de profiter au maximum de vos droits de cotisation annuels. En outre, si vous avez cotisé 4 000 $ au cours des deux dernières années, un prêt de 26 000 $ vous permettrait de combler l’écart.
 

Retraits REER

Si vous devez retirer des fonds d’un REER, vous pouvez le faire, mais rappelez-vous que la somme retirée sera imposée. Il n’y a que deux exceptions à cette règle, l’achat d’une première maison et la poursuite d’études.

Vous pouvez retirer 25 000 $ d’un REER pour acheter une maison dans le cadre du Régime d’accession à la propriété (RAP). N’oubliez pas de consulter le site Web de l’ARC pour vous assurer que votre maison répond aux exigences.

Vous pouvez en outre retirer des fonds d’un REER pour financer vos études dans le cadre du Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP). Sachez toutefois que les sommes retirées du REER au titre du REEP ne peuvent servir qu’à financer vos propres études ou celles de votre époux ou conjoint de fait. Il vous est interdit de les utiliser pour financer les études de vos enfants.

Si vous décidez de retirer des fonds d’un REER dans le cadre du RAP, vous aurez à les rembourser sur une période de 15 ans. Le remboursement annuel pendant toute la période de remboursement correspond habituellement à un quinzième de la somme totale empruntée au REER. La période de remboursement commence à s’écouler dès la deuxième année qui suit l’année du retrait. Si vous retirez des fonds pour une raison autre que celles vues précédemment, vous aurez peut-être à payer un impôt supplémentaire.

Si vous décidez de retirer des fonds d’un REER dans le cadre du REEP, vous avez jusqu'à 10 ans pour remettre dans vos REER les montants retirés dans le cadre du REEP. Généralement, vous devez rembourser chaque année 1/10 du montant total que vous avez retiré, jusqu'à ce que vous l'ayez remboursé au complet. Vous n'avez pas à payer d'intérêt sur les montants retirés. Vous pouvez commencer à les rembourser au plus tard la cinquième année après votre premier retrait REEP. Toutefois, dans la plupart des cas, vous devez commencer vos remboursements avant cette année-là.
 

Préparer l’avenir et présenter une demande de prêt personnel à la Banque CIBC

Si la possibilité d’augmenter la valeur de votre compte REER à l’aide d’un prêt personnel vous intéresse, la Banque CIBC peut vous aider. Présentez une demande de prêt non garanti en ligne, ou composez le 1 866 525-8622 pour parler à un conseiller CIBC.



Par où commencer