Une diversification excessive peut être néfaste

Comment savoir si vous êtes allé trop loin dans vos efforts de réduction du risque par une diversification des placements

Vous cherchez à protéger votre actif en le diversifiant, c’est-à-dire en le répartissant dans des placements en actions, en obligations et en espèces. Vous pouvez gérer davantage le risque en choisissant plusieurs placements dans une catégorie : il se peut que vous déteniez plusieurs fonds d’actions, comme un fonds d’actions de premier ordre, un fonds de titres de faible valeur et un fonds d’actions qui investit à l’étranger.

Jusqu’ici, tout va bien. Or, il est possible de diversifier à outrance son portefeuille. Si vous répartissez votre épargne dans un nombre de placements si grand que vous arrivez à peine à en assurer le suivi, votre portefeuille est peut-être trop diversifié.

Plus vos placements sont nombreux, plus votre portefeuille est susceptible de contenir des doublons ou de présenter des chevauchements : trop de fonds qui investissent dans le même type de titres ou de catégorie d’actifs, voire dans les mêmes sociétés. Votre portefeuille pourrait en fait être moins diversifié que vous ne le pensez.

Si vous investissez dans un trop grand nombre de fonds, même le rendement supérieur d’un ou deux placements pourrait ne pas contribuer autant que vous le souhaiteriez à l’augmentation de la valeur totale de votre portefeuille. Une diversification excessive pourrait ne pas donner un résultat à la hauteur de vos espérances sur le plan de la réduction du risque.

La solution consiste à réduire le nombre de fonds que vous pouvez facilement gérer : ne conservez pas plus d’un ou deux fonds d’obligations et peut-être trois ou quatre fonds d’actions. Conservez les fonds de chaque catégorie d’actifs qui affichent le meilleur rendement à long terme. Bien entendu, il vous faudra prendre en compte les frais et les dépenses relatifs au fonds, ainsi que votre propre tolérance au risque.

Songez à confier la tâche qui consiste à surveiller la diversification et la répartition de votre actif à des spécialistes en investissant dans un fonds à horizon de retraite. Vous choisissez un fond suivant l’âge auquel vous prévoyez prendre votre retraite. Le gestionnaire du fonds choisit ensuite les actifs appropriés en fonction de votre âge actuel et rajuste la composition de l’actif à mesure que vous approchez l’âge de la retraite.



Pour commencer