Comment constituer un fonds d'urgence

Près de la moitié des Canadiens reconnaissent ne pas avoir mis de l'argent de côté pour des urgences

Un nouveau sondage de la Banque CIBC réalisé par Harris/Decima révèle que 45 % des Canadiens ne se sont pas constitué un fonds d'urgence, ce qui veut dire que des dépenses imprévues ou une urgence quelconque pourraient les obliger à puiser dans leur REER ou à contracter des dettes pour s'en sortir. Le sondage indique aussi que l'expérience compte lorsqu'il faut planifier à l'avance, et que les Canadiens les plus jeunes sont les moins susceptibles d'avoir un fonds d'urgence.


Principales constatations du sondage :

  • 45 % des Canadiens n'ont pas un fonds d'urgence
  • Par groupe d'âge, les Canadiens âgés de 45 à 64 ans sont les plus susceptibles d'être préparés en cas d'urgence, et 60 % déclarent avoir mis de l'argent de côté dans un fonds d'urgence
  • La probabilité d'avoir un fonds d'urgence diminue parmi les plus jeunes Canadiens — seulement 51 % des Canadiens âgés de 18 à 44 ans ont répondu que leur foyer avait un fonds d'urgence

« Si vous avez dû faire face aux difficultés financières qu'entraînent un toit qui coule ou des réparations automobiles inattendues, l'importance de mettre de l'argent de côté pour des urgences devient évidente, » explique Christina Kramer, vice-présidente à la direction, Distribution Détail et Stratégie des canaux, CIBC. « Notre sondage montre que davantage de Canadiens devraient commencer à se constituer un fonds d'urgence qui les aidera à faire face à des dépenses imprévues et leur évitera de puiser dans leur épargne à long terme pour régler un problème à court terme. »

Les Canadiens âgés de 45 à 64 ans sont les plus susceptibles de dire que leur foyer a un fonds d'urgence. Cela pourrait s'expliquer par leur expérience de la vie — ils ont sans doute eu des urgences par le passé et ils ont appris à mettre de l'argent de côté pour les mauvais jours.

« Il est important de planifier en vue de ses objectifs financiers à long terme, mais on doit aussi être prêt en cas d'imprévus en ayant de l'argent de côté pour des urgences, » ajoute Mme Kramer. « Les jeunes Canadiens qui commencent à gérer leurs affaires financières devraient accorder une importance prioritaire à la constitution d'un fonds d'urgence, ne serait-ce qu'un petit montant qui s'accumulera au fil du temps. »


Un fonds d'urgence doit être distinct des autres comptes d'épargne

Il est important de faire la différence entre un fonds d'urgence, l'épargne-retraite et d'autres objectifs d'épargne. Un fonds d'urgence doit être un compte distinct auquel on contribue régulièrement et même s'il est accessible, il ne faut y toucher qu'en cas d'urgence.

Si on n'as pas de fonds d'urgence on pourrait être obligé d'avoir recours à son REER ou à un compte d'emprunt pour régler des dépenses imprévues, ce qui risque d'entraver la réalisation de ses objectifs financiers à long terme.
« On ne veut pas se retrouver dans une situation où on est forcé d'encaisser une partie de son REER ou de s'endetter à cause de dépenses imprévues, » ajoute Mme Kramer.

Même si on s'est constitué un fonds d'urgence, il est important de ne pas oublier que les urgences n'arrivent pas une fois seulement dans la vie. Dès qu'on a utilisé son fonds d'urgence, il est important qu'on le reconstitue afin qu'on soit prêt pour le prochain événement.


Comment constituer un fonds d'urgence

Afin de vous aider à vous constituer et à accumuler un fonds d'urgence, la Banque CIBC vous donne les conseils qui suivent :

  • En règle générale, il faut mettre de côté trois mois de revenu pour des urgences, cela peut varier en fonction de votre situation personnelle et un conseil personnalisé est la meilleure façon de déterminer comment vous constituer un fonds d'urgence.
  • Collaborez avec un conseiller pour structurer votre épargne et faire en sorte d’atteindre tous vos objectifs d'épargne. Vous voudrez, par exemple, cotiser à un compte enregistré pour votre épargne-retraite et à un compte d'épargne plus facilement accessible pour des urgences.
  • Cotisez régulièrement afin d'accumuler votre épargne au fil du temps. Vous pouvez établir un plan de placement CIBC ordinaire de manière à effectuer des versements automatiquement de votre compte-chèques à votre compte d'épargne pour vous aider à accroître votre solde.
  • Rajustez le montant que vous épargnez chaque fois que les rentrées de fonds de votre foyer changent. Vous devez continuer de cotiser le même pourcentage de votre revenu à vos divers objectifs d'épargne — ce qui vous aidera à réaliser vos objectifs plus rapidement sans pour autant modifier votre mode de vie.
  • Utilisez des outils d'établissement de budget gratuits pour vous aider à respecter votre budget — IntelliCrédit CIBC, qui est offert aux titulaires de cartes de crédit CIBC, vous permet d'établir un budget sur mesure et de recevoir des alertes de dépenses si vous excédez le budget prévu pour le mois, ce qui est un moyen de contrôler vos objectifs de budget et d'épargne au jour le jour.

« Vous avez évidemment intérêt à rencontrer un spécialiste en services financiers pour revoir votre plan d'épargne, et ce afin de vous aider à établir et à maintenir un plan vous permettant de réaliser les objectifs à long terme, » a ajouté Mme Kramer.



Pour commencer