En raison des fluctuations constantes des marchés, il est souvent difficile de savoir quel est le choix le plus judicieux en matière d’épargne et de placements. Vous avez peut-être le réflexe de placer votre argent dans des comptes d’épargne, mais d’autres options peuvent vous permettre d’obtenir un meilleur rendement à long terme.

Selon votre objectif, déposer des fonds dans un compte bancaire ou faire des placements en espèces peut être une excellente option. Toutefois, pour faire fructifier votre argent sur une longue période, d’autres options peuvent s’avérer plus avantageuses. Bien que les comptes d’épargne puissent vous protéger des risques immédiats et de la volatilité, voici trois raisons pour lesquelles différents types de placements ou de catégories d’actif (y compris les actions) peuvent être de meilleurs choix à long terme.

1. Avec le temps, l’inflation peut gruger votre pouvoir d’achat.

Même si la valeur de votre épargne reste la même, votre pouvoir d’achat diminue à mesure que le prix des biens et des services que vous achetez augmente, en raison de l’inflation. En d’autres mots, plus les années passent, moins vous pouvez acheter de choses avec le même montant d’argent.

Plus vous regardez loin dans l’avenir, plus il est important de faire croître votre épargne plus vite que le taux d’inflation. Voici un exemple : En appliquant un taux d’inflation de 2 pour cent (qui correspond au point médian du taux cible de la Banque du CanadaTaux cible de la Banque du Canada. Une nouvelle fenêtre s’affichera dans votre navigateur. ), 1 $ aujourd’hui vaudra 82 cents dans 10 ans, 67 cents dans 20 ans et 55 cents dans 30 ans.

Le fait d’ajouter des placements dans des actions à votre portefeuille peut aider à équilibrer cet effet : après avoir tenu compte de l’inflation, le taux de rendement moyen annuel des placements en actions canadiennes atteint en moyenne 5,6 pour cent par année depuis 1900.

2. L’argent placé dans un compte d’épargne pourrait faire augmenter votre facture fiscale.

Comparativement aux liquidités qui se trouvent dans des comptes imposables, les actions offrent un moyen beaucoup plus avantageux sur le plan fiscal de faire fructifier vos avoirs et d’épargner pour des objectifs à long terme, comme la retraite. Comme les investisseurs reçoivent un traitement fiscal avantageux pour les gains en capital et les dividendes obtenus à partir des cotisations faites à un compte non enregistré, les avantages s’accumulent au fil du temps. 

3. Le temps est votre meilleur allié.

Si vos liquidités font du surplace ou ont enregistré des rendements négatifs, vous ne profitez pas des avantages de l’intérêt composéIntérêt composé. Une nouvelle fenêtre s’affichera dans votre navigateur qui s’accumule avec le temps.

Prenons un placement de 1 000 $. En supposant un rendement annuel de 5 pour cent, la valeur du placement à la fin de l’année sera de 1 050 $. Si vous réinvestissez ce rendement, la somme forfaitaire augmentera année après année. Ce phénomène – les bénéfices qui augmentent sans ajout au capital — est le résultat de l’intérêt composé.

En quelques années seulement, l’effet boule de neige aura fait augmenter cet investissement initial de quelques centaines de dollars.

Cet exemple nous montre à quel point il est important que vous vous assuriez d’obtenir un bon rendement pour votre épargne afin de maximiser les bénéfices à long terme.

Votre meilleure option? Ajouter des actions et d’autres placements à long terme dans un portefeuille équilibré.

À long terme, et comparativement aux placements de fonds liquides, les actions ont le potentiel de produire des rendements plus solides qui surpassent l’inflation et de fournir de meilleurs avantages fiscaux dans des comptes non enregistrés.

Et bien que la plupart d’entre nous préfèrent penser à des gains potentiels plutôt qu’à des occasions ratées, dans les faits, en diversifiant votre portefeuille, vous pouvez aider à réduire au minimum votre risque à long terme - et à maximiser votre rendement pour vous et votre famille.