Faire des placements en fonction de vos objectifs

Quel type d'investisseur êtes­-vous?

Comment pouvez-­vous créer un bon plan de placement qui convient à votre personnalité et tient compte de votre situation personnelle? Commencez par utiliser des hypothèses réalistes à propos des rendements que vous espérez, en vous basant sur les rendements qu'ont affichés divers placements au cours des cinq ou dix dernières années. Ensuite, tenez compte de votre horizon de placement, de vos objectifs financiers et de votre tolérance au risque. Vous obtiendrez ainsi un plan auquel vous pourrez demeurer fidèle, tant pendant les périodes fructueuses que pendant les périodes plus moroses.


Votre horizon de placement : Plus vous comptez conserver vos placements longtemps, plus vous avez besoin d'une croissance qui sera en mesure de contrer l'effet de l'inflation. En général, les actions offrent des rendements à long terme qui excèdent l'inflation. Cependant, n'oubliez pas que les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs.


Vos objectifs :
 Pensez­-vous utiliser une partie de vos fonds avant votre retraite? Si c'est le cas, vous pourriez conserver une partie de vos avoirs en dehors de votre REER, car les retraits de fonds provenant de REER sont assujettis à des retenues d'impôt élevées. Il y a cependant deux exceptions où les retraits de REER ne sont pas soumis à une retenue d'impôt : Vous pouvez être admissible à un emprunt pouvant atteindre 25 000 $ pour acheter votre première maison, et 20 000 $ pour retourner aux études. Cependant, vous devez rembourser dans les quinze années qui suivent votre emprunt.


Votre tolérance au risque :
 Vous ne voulez certainement pas que votre portefeuille comporte un risque tel qu'il vous causerait de l'inquiétude et perturberait votre sommeil. Vous opterez plutôt pour un portefeuille bien diversifié qui combinera actions, obligations et placements en espèces. Si vous choisissez une combinaison de placements qui vous convient, vous aurez de meilleures chances d'atteindre vos objectifs.

En général, les professionnels de la planification financière déterminent à quel type d'investisseur leur client correspond en lui demandant de répondre à une série de questions. Veuillez répondre aux trois questions ci­-dessous : Si vous répondez majoritairement a), vous êtes un investisseur prudent; si vous répondez majoritairement b), vous êtes un investisseur modéré; et si vous répondez majoritairement c), vous êtes un investisseur dynamique.

  1. La date cible de mon placement est :
    • a. dans moins de cinq ans
    • b. dans cinq à dix ans
    • c. dans plus de 15 ans
  2. Si l'un de mes placements perdait 20 % de sa valeur :
    • a. je le vendrais rapidement et investirais dans quelque chose de moins risqué
    • b. je ne ferais rien
    • c. j'en achèterais plus
  3. Parmi les options suivantes, que préféreriez-vous?
    • a. 2 000 $ en espèces
    • b. une probabilité de 50 % de gagner 5 000 $
    • c. une probabilité de 20 % de gagner 15 000 $

En fonction des réponses fournies et d'autres renseignements, un conseiller recommanderait une combinaison de placement convenant au type d'investisseur déterminé. Par exemple :
Investisseur prudent : 40 % en actions, 50 % en obligations, 10 % en espèces
Investisseur modéré : 60 % en actions, 35 % en obligations, 5 % en espèces
Investisseur dynamique : 100 % en actions

Utilisez ces résultats comme point de départ pour élaborer une stratégie de placement qui convient à votre tolérance au risque.



Pour commencer