Autres types de fraudes fréquentes

Fraude par chèque

La fraude par chèque est l'un des crimes financiers les plus anciens et les plus courants. Même avec l'arrivée des produits de paiement électronique, le montant des paiements par chèque s’élève à des milliards chaque année, ce qui en fait une cible parfaite pour les criminels.

La fraude par chèque se présente principalement sous trois formes :

  • contrefaçon - chèque qui n'est ni émis ni autorisé par le titulaire légitime du compte;
  • falsification - chèque volé qui n'est pas signé par le titulaire du compte;
  • faux - un effet, émis comme il se doit par le titulaire du compte, a été intercepté et le bénéficiaire ou le montant a été modifié.

Comment pouvez-vous vous protéger contre la fraude par chèque?

  1. Réduisez votre utilisation de chèques, laquelle présente des risques, et optez plutôt pour les paiements électroniques, comme les paiements télégraphiques, le dépôt direct et les paiements préautorisés.
  2. Choisissez des enveloppes qui rendent les chèques difficiles à identifier pendant le transport, ainsi les chèques seront interceptés plus difficilement.
  3. Conservez vos provisions de chèques dans un endroit sûr.
  4. Détruisez immédiatement les chèques inutilisés de comptes fermés.
  5. Vérifications et balances - divisez ces tâches afin qu'aucun employé ne soit seul responsable de l'émission et du rapprochement des chèques.
  6. Rapprochement rapide des comptes - effectuez le rapprochement de vos relevés dès leur réception. Pour accélérer ce processus, de nombreux clients trouvent très avantageux d'utiliser des produits comme :
    • les services bancaires aux entreprises CIBC, notre plate-forme de services bancaires par Internet;
    • les paiements positifs, qui permettent d'établir la correspondance entre les chèques présentés et vos propres dossiers de chèques émis et de signaler toutes les exceptions pour la prise d'une décision de payer ou de ne pas payer;
    • l’Infocompensation - Entreprises, qui aide les émetteurs de nombreux chèques à gérer le traitement quotidien des effets payés et l'établissement de rapports.
  7. Lorsque vous renouvelez une commande de chèques, utilisez des numéros de série continus.
  8. Commandez un seul ensemble de chèques par compte.
  9. Lorsque vous imprimez des chèques au laser, fournissez de nombreux mots de passe aux responsables de l'impression et utilisez du papier à chèques avec ancrage du toner, afin de lier l'encre en permanence sur le papier.
  10. Utilisez des chèques de qualité supérieure comportant un ensemble raisonnable de caractéristiques de sécurité. Davis & Henderson répond à toutes les exigences de la Banque CIBC en matière d'impression de chèques.
  11. Signalez immédiatement tous les chèques périmés en circulation, ainsi que les fraudes que vous soupçonnez relativement à votre compte.

Virements de fonds pour des étrangers

Les criminels veulent que vous effectuiez leurs opérations bancaires pour eux. S'ils gagnent votre confiance, ils utiliseront votre compte pour encaisser de faux chèques, virer des fonds à partir d'autres comptes et envoyer de l'argent volé outre-mer. Ils utilisent divers stratagèmes pour vous convaincre de leur légitimité. Certains vous donneront même de l'argent pour gagner votre confiance. En acceptant et en redirigeant des dépôts électroniques (comme des virements), vous pourriez participer à un complot de blanchiment d'argent, si ces dépôts sont le résultat de fraudes ou de toute autre activité criminelle. Les histoires varient, mais les résultats sont les mêmes : fraude et perte financière.


Exemples :

Loteries frauduleuses

  • Un criminel vous avise que vous avez gagné à la loterie, mais que vous devez d'abord payer les taxes sur le lot gagné. Si vous ne disposez pas de fonds suffisants pour régler ces frais, il peut vous offrir le financement d'un tiers (qui participe à la fraude). Vous recevez un chèque au montant des taxes, puis vous virez les fonds pour payer les taxes sur le lot gagné. Par la suite, vous apprenez que le chèque initial était frauduleux et que vous êtes responsable de la perte.

Trop-payé

  • Le criminel achète un article que vous vendez et vous verse un montant plus élevé que le prix demandé. Après lui avoir remboursé la différence, vous apprenez que le paiement initial était frauduleux et que les frais ont été contre-passés.

Travail à domicile

  • Une offre d'emploi consiste à recevoir des fonds dans votre compte bancaire, puis à virer une partie de ces fonds à un autre compte. Après avoir viré les fonds, vous apprenez que l'opération initiale a été contre-passée.

Représentant du gouvernement

  • Un criminel se présente comme un représentant du gouvernement d'un autre pays et vous demande de l'aider à sortir des fonds du Canada. Vous recevez l'argent et effectuez le virement. Tout comme dans les situations précédentes, le dépôt initial est frauduleux et vous êtes responsable du montant du virement.

Héritage

  • Un parent que vous n'avez jamais rencontré vous a légué une somme d'argent. Vous devez cependant payer des frais de service avant de recevoir les fonds. Comme dans les exemples précédents, cette fraude peut vous occasionner des pertes financières importantes.

Réduire les risques

  • N'effectuez aucune opération financière au nom d'étrangers.
  • Méfiez-vous des offres qui semblent trop belles pour être refusées.
  • N'oubliez pas que les chèques et les fonds déposés dans votre compte peuvent être contrepassés longtemps après leur compensation.
  • N'effectuez aucun virement de fonds tant que vous n'avez pas confirmé la légitimité d'un chèque ou d'un dépôt électronique.
  • Si vous croyez qu'un chèque peut être frauduleux, nous vous recommandons de faire certifier le chèque à la banque émettrice (le nom de la banque qui est inscrit sur le chèque). Vous pouvez aussi demander à votre centre bancaire CIBC d'envoyer le chèque à la banque émettrice pour qu'elle s'occupe de l'encaisser.

Que faire si vous croyez être victime de fraude?

  • Communiquez avec votre centre bancaire local, avec les Services bancaires téléphoniques au 1 800 465-2422, ou encore avec les Services bancaires en direct au 1 888 872-2422.
  • Communiquez avec le Centre antifraude du Canada au 1 888 495-8501, par télécopieur au 1 888 654-9426 ou en ligne sur http://www.antifraudcentre-centreantifraude.ca

Alerte à la fraude pour les clients d'affaires


Méfiez-vous des demandes de changement de renseignements bancaires ou d'adresse postale d'un fournisseur.

Des fraudeurs ont récemment communiqué avec plusieurs entreprises des régions de Toronto et de Montréal, en prétendant être leur fournisseur. Dans ce type de fraude, le fraudeur communique généralement avec le service des comptes fournisseurs d'une entreprise pour l'informer que les renseignements bancaires ou l'adresse d'un fournisseur a changé. Le fraudeur demande que tout paiement à venir destiné à ce fournisseur soit envoyé au nouveau compte et/ou à la nouvelle adresse.

Diverses méthodes ont été utilisées pour commettre ce genre de fraude :

  • les fraudeurs envoient une fausse télécopie ayant l'aspect d'une télécopie réelle du fournisseur;
  • les fraudeurs envoient un courriel à partir d'un compte électronique factice, qui prétend provenir du vrai fournisseur;
  • les fraudeurs appellent une personne du service des comptes fournisseurs, pour ensuite envoyer une fausse télécopie ou un faux courriel, tel que décrit ci-dessus.

Il serait prudent que toute entreprise soit au courant de telles fraudes et songe à mettre en place des mesures de sécurité

Comment pouvez-vous protéger votre entreprise contre ce type de fraude?

Avertissez votre équipe responsable des comptes fournisseurs que chaque communication d'un fournisseur leur demandant de mettre à jour des renseignements de nature délicate (comme des renseignements bancaires, des adresses postales commerciales, des noms de personnes-ressources clés ou le nom d'une entreprise) doit être vérifiée auprès d'une personne-ressource de confiance du fournisseur pour confirmer la demande.

Rappel :

  • Ne pas informer la personne qui fait la demande de changement qu'un appel de vérification sera fait.
  • Ne pas utiliser le ou les numéros de téléphone fournis par la personne qui fait la demande de changement.

Évitez les titres frauduleux offerts sur Internet

Internet est un excellent outil pour les investisseurs qui peuvent facilement et de façon peu coûteuse effectuer des recherches sur des entreprises qui suscitent l'intérêt. Toutefois, Internet est également un moyen efficace pour diffuser des renseignements sur des occasions de placement frauduleuses et pour gonfler arbitrairement les prix de titres peu négociés.

Toute occasion de placement dont vous apprenez l'existence par Internet doit être traitée avec une extrême prudence et faire l'objet d'une enquête complète avant que vous n'investissiez. Les renseignements qui s'affichent à l'écran de votre ordinateur ne sont pas toujours vrais. Les messages provenant de fraudeurs chevronnés peuvent souvent sembler être d'une source professionnelle et présenter des occasions de placement légitimes. Vous ne devriez jamais effectuer un placement en vous fondant uniquement sur le contenu d'un bulletin en direct, d'un tableau d'affichage ou d'un courriel à grande diffusion.


Les règlements sur les valeurs mobilières s'appliquent dans le cyberespace

Les possibilités que présentent Internet en a mené plus d'un à tenter de vendre illégalement des titres au grand public. Au Canada, ainsi que dans plusieurs autres pays, la règle générale veut que les titres soient offerts au grand public seulement lorsque les autorités de réglementation ont vérifié le prospectus de l'entreprise. Le fait qu'une entreprise, un courtier ou un conseiller ne se conforme pas à ces règlements devrait vous donner à penser qu'il peut s'agir d'une fraude.

Votre organisme de réglementation des valeurs mobilières peut vous signaler si une personne ou une entreprise est inscrite, si elle a l'autorité de négocier ou de conseiller dans votre région et si l'entreprise qui vend les titres a soumis un prospectus. Même dans ce cas, les titres doivent être distribués par un courtier inscrit. Vous pouvez vérifier si une personne est inscrite en communiquant avec votre organisme de réglementation des valeurs mobilières.

Quelques mesures de sécurité bien simples peuvent vous éviter de devenir une victime de fraude liée aux placements par Internet :


Ne croyez pas tout ce que vous lisez

  • Vérifiez tous les renseignements que vous obtenez en direct de la même façon que vous le feriez pour un renseignement supposément réservé aux initiés et qui vous serait confié dans le secret par un étranger.
  • Soyez quelque peu sceptique, tout particulièrement en ce qui concerne les occasions de placement dans des régions éloignées et pour lesquelles une enquête complète serait difficile ou en ce qui concerne les occasions pour lesquelles vous ne pouvez pas obtenir de renseignements dans des termes simples.
  • L'information privilégiée n'existe pas. Si elle est vraie, il est illégal de la divulguer aux fins de négociation. Si elle est fausse, elle ne vaut pas la peine que vous lui prêtiez attention.

Connaissez votre interlocuteur

  • Internet est l'outil idéal pour afficher des renseignements trompeurs. Les changements d'identité et les fausses déclarations sont beaucoup plus faciles à effectuer en direct qu'en personne.
  • Il se peut que votre fournisseur de services en direct ne vérifie pas adéquatement ou pas du tout l'identité des participants à un tableau d'affichage de placement.
  • N'achetez pas de titres peu négociés ou que vous ne connaissez que très peu en vous fondant seulement sur les renseignements trouvés en direct
  • Les titres limités sont les plus sensibles à la manipulation.
  • Assurez-vous que vos recherches et décisions de placement sont fondées sur des sources réputées.
  • Lorsque vous doutez, obtenez une deuxième opinion d'un professionnel en placement, qualifié et indépendant qui n'a aucun intérêt dans l'occasion pour laquelle vous effectuez une enquête.

Attention aux conflits d'intérêt

  • Il y a deux raisons pour lesquelles les gens sont suffisamment enthousiastes à propos d'un placement pour vous en parler en direct. La première est qu'ils sont des analystes indépendants et réputés. Le deuxième est qu'ils ont un droit acquis dans le placement. Si ce n'est pas la première raison, c'est la deuxième, qu'ils choisissent ou non de divulguer tout conflit d'intérêt.

Fraude par téléphone

Le téléphone sert depuis longtemps aux criminels pour faire des appels en se prétendant enquêteur bancaire, inspecteur, ou encore employé d'une banque ou d'une société de cartes de crédit. Aujourd'hui, les progrès technologiques réalisés dans le domaine de la téléphonie permettent à ces criminels de faire des appels frauduleux qui vont même jusqu'à afficher la raison sociale et le numéro de téléphone de la banque ou de la société de cartes de crédit en question.

Si vous recevez un appel téléphonique non sollicité de quelqu'un qui prétend travailler pour une banque ou une société de cartes de crédit, voici quelques trucs qui vous permettront de déterminer si cet appel est légitime :

  • Pour s'assurer qu'il s'adresse bien à la bonne personne, un représentant de la Banque CIBC commencera par lui poser quelques questions de base afin de vérifier son identité. Si vous avez l'impression que les questions sont trop personnelles ou si l'appel vous met mal à l'aise, nous vous recommandons d'y mettre fin et d'appeler la Banque CIBC au numéro indiqué à l'arrière de votre carte de crédit ou de débit.
  • Seule la Banque CIBC peut communiquer avec vous au sujet de votre compte de carte de crédit CIBC. Une société de cartes de crédit comme Visa ne communiquera jamais avec vous directement.
  • Aucun représentant de la Banque CIBC ne vous demandera de divulguer votre NIP ou vos mots de passe au téléphone.
  • Jamais la Banque CIBC ne vous demandera de retirer de l'argent ou d'effectuer des opérations financières pour contribuer à une enquête interne ou liée à la fraude.

Quels types d'appels la Banque CIBC fait-elle?

Habituellement, la Banque CIBC vous appelle en cas d'opérations inhabituelles dans votre compte ou en réponse à une demande de votre part. Elle peut également vous appeler périodiquement pour vous présenter de nouveaux produits ou services.


Pour nous joindre

Si vous pensez avoir été victime d’une fraude, appelez le 1 888 872-2422 .

La Banque CIBC ne vous demandera jamais le mot de passe de votre compte de courriel

Apprenez à reconnaître la cyberfraude