Depuis la création de la Journée du miracle CIBC, des centaines de récits inspirants nous ont été confiés pour témoigner du rôle que joue cette collecte de fonds dans les collectivités canadiennes. Voici quelques exemples récents où nous avons fait toute la différence dans la vie des jeunes :


Articles en vedette

Les conseillers en placement de Wood Gundy échangent la « liste d'attente » pour le « bureau du médecin »

Les enfants confrontés à des troubles de santé mentale auront un accès plus rapide à l'aide dont ils ont besoin, grâce à la Journée du miracle CIBC

Un enfant sur cinq dans la région de Halton souffre d'une maladie de santé mentale et seulement 20 pour cent des enfants obtiennent l'aide dont ils ont besoin. Plus de 800 enfants sont sur une liste d'attente pour 1 241 différents services. Cela peut pendre un an ou plus avant de recevoir les soins nécessaires.

Voilà pourquoi les succursales CIBC Wood Gundy à Burlington et à Oakville aident le Reach Out Centre for Kids (ROCK), organisme ayant reçu plus de 75 000 $ en dons. ROCK est le centre agréé en santé mentale des enfants le plus important de la région de Halton. Il offre une approche multidisciplinaire à la prévention, au diagnostic, à l'évaluation et au traitement des petits enfants, des enfants, des jeunes et des membres de leur famille.

« Les employés de CIBC Wood Gundy ont pris le temps de comprendre l'importance de la prévention et de l'intervention précoce auprès des enfants qui font face à des problèmes de santé mentale. Ils sont conscients qu'un investissement dans les enfants aujourd'hui donnera comme résultat une société et une économie plus solides dans l'avenir. Ils se passionnent pour donner de l'aide aux enfants et cela est évident lors de la Journée du miracle CIBC » dit Kirsten Dougherty, directrice des activités de la fondation.

Chaque conseiller en placement, tant à la succursale de Burlington qu'à celle d'Oakville, participe à la Journée du miracle CIBC et leur don collectif aux organismes pour l'enfance est de plus de 500 000 $ depuis 2003.

« On ne se sent jamais aussi satisfait que lorsqu'on se penche pour aider un enfant. Le programme nous aide à établir notre rôle dans la collectivité. On se sent bien de pouvoir aider les enfants dans le besoin » dit Nizar Esmail, directeur de succursale CIBC Wood Gundy à Oakville et à Burlington.

Du 26 novembre au 7 décembre, les conseillers en placement participants de CIBC Wood Gundy peuvent aider à réaliser des miracles pour les enfants dans le besoin en faisant don de leurs frais et commissions aux organismes pour l'enfance.

Les conseillers en placement de Wood Gundy négocient un passage à l'action

Les enfants d'âge préscolaire venant de familles à faible revenu ont accès à du soutien aux études, à la santé et au bien-être grâce à la Journée du miracle CIBC.

Les familles à faible revenu de Calgary ont accès à un programme unique au CUPS One World Child Development Centre qui a reçu plus de 200 000 $ de subventions depuis 2006 grâce aux dons de la Journée du miracle du bureau central CIBC Wood Gundy de Calgary.

Les enfants âgés de trois à six ans sont admis à temps plein à la maternelle et au jardin d'enfants. Le transport est offert. On leur donne un petit-déjeuner, un déjeuner et des collations nutritionnelles. Un accès aux fournisseurs de soins de santé (du dentiste au psychologue) est offert et les familles peuvent facilement consulter un conseiller et des agences de services sociaux.

« La joie de redonner à notre collectivité nous réchauffe au plus profond de notre âme, » explique Sean Messing, conseiller en placement, CIBC Wood Gundy et l'un des membres du comité de la Journée du miracle. Milan Cacic, un de ses collègues conseiller en placement confirme ce sentiment. « Non seulement chacun d'entre nous donne son propre argent mais nous donnons aussi notre temps. Les répercussions sur les enfants qu'engendrent nos dons lors de la Journée du miracle font naître des sentiments époustouflants. »

« Pour beaucoup, le cycle de pauvreté se transmet involontairement de génération en génération, » explique Carlene Donnelly, directrice exécutive au CUPS Health and Education Centres. « La générosité des personnes qui soutiennent la Journée du miracle nous aide à briser le cycle de pauvreté intergénérationnel grâce à des programmes d'intervention précoce qui renforcent les familles et prend en charge les retards de développement des enfants. Ce soutien offre à ces enfants méritants l'occasion d'atteindre leur plein potentiel dans la vie. »

Au cours des dix dernières années, le Bureau central CIBC Wood Gundy de Calgary a été l’un des principaux partisans de la Journée du miracle CIBC en faisant don de plus de 20 millions de $ aux œuvres de bienfaisance en appui à l'enfance.

Du 25 novembre au 6 décembre, six conseillers en placement de CIBC Wood Gundy peuvent réaliser des miracles pour les enfants dans le besoin en donnant leurs propres honoraires et commissions au profit des œuvres de bienfaisance en appui à l'enfance.

Un conseiller en placement de Wood Gundy fait toute une différence

Des familles en crise peuvent subvenir à leurs besoins de base grâce aux dons de la Journée du miracle CIBC

En Colombie-Britannique, le BC Children's Hospital est le seul hôpital pédiatrique de la province et accueille les enfants malades nécessitant des soins. Il arrive souvent toutefois que la famille arrive mal préparée, n’ayant pas prévu de nourriture, de vêtements ou d’hébergement.

Heureusement, des bénévoles du programme d'aide aux familles de la Croix-Rouge les attendent à l'hôpital pour répondre à leur cri de détresse.

Lorsque David Papau, conseiller en placement de CIBC Wood Gundy, a entendu parler du programme d’aide aux familles de la Croix-Rouge, il a compris que c’était le programme auquel il voulait verser les dons qu’il avait recueillis dans le cadre de la Journée du miracle CIBC.

« La Journée du miracle CIBC est une fière tradition basée sur la conviction qu'en collaborant avec les employés, les clients et les partenaires caritatifs, nous pouvons faire toute la différence dans la vie des enfants » dit David Papau.

« Les bénévoles de la Croix-Rouge interviennent volontiers dans des situations stressantes. Ils offrent un moyen de transport jusque chez le médecin, des vêtements, des cartes-cadeaux d'épicerie, un lit chaud, un sourire et une oreille compréhensive. À mon avis, ils méritent tous une médaille ».

« Sans des donateurs comme David, de nombreux petits programmes comme le nôtre auraient de la difficulté à survivre » dit Marilyn. « La Journée du miracle CIBC relie les personnes qui sont en mesure de donner et les familles qui sont dans le besoin. C'est ce qui fait la force d’une collectivité ».

Employé depuis 37 ans de CIBC Wood Gundy à Park Place, à Vancouver, David Papau se souvient du lancement de la Journée du miracle CIBC, en 1984. Décidé lui aussi à aider les enfants dans le besoin, il a recueilli au cours des dix dernières années et à lui seul plus de 200 000 $ lors de la Journée du miracle CIBC, dons qui sont allés aux organismes de bienfaisance aux enfants de Vancouver.

La Banque CIBC souhaite contribuer à réaliser des miracles pour les enfants handicapés

500 000 $ de financement dans l’essai clinique d’un traitement robotisé révolutionnaire

Grâce à la Journée du miracle la plus réussie à ce jour, la Fondation pour l’enfance CIBC est fière d’annoncer un don de 500 000 $ pour financer l’étude clinique novatrice d’un traitement robotisé pour les enfants atteints de paralysie cérébrale au Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital. La paralysie cérébrale est la déficience physique infantile la plus courante au Canada, touchant un enfant sur 300.

« La Banque CIBC s’engage à appuyer les causes qui comptent pour nous tous, notamment celles associées aux enfants, aux traitements et aux collectivités. Si cette étude permet de trouver de nouveaux traitements pour les enfants handicapés, l’objectif de la Journée du miracle, qui est d’aider les enfants dans le besoin, sera atteint », a affirmé Geoff Belsher, directeur général et chef de groupe adjoint, Services bancaires de gros, Banque CIBC.

L’étude clinique d’une durée de deux ans et demi et menée conjointement par les docteures Darcy Fehlings et Virginia Wright, est le premier essai sur échantillon aléatoire connu qui vise à évaluer les effets de la robotique sur l’amélioration de la démarche des enfants souffrant de paralysie cérébrale. Cet appareil aide les enfants à marcher droit en faisant avancer les jambes de façon à simuler une démarche naturelle.

« L’utilisation novatrice de la robotique dans les traitements et thérapies pour les enfants atteints de paralysie cérébrale ou d’autres troubles neurologiques suscite beaucoup d’enthousiasme. Nous sommes infiniment reconnaissants envers nos partenaires pour le soutien qu’ils apportent à l’avancement de nos recherches à l’hôpital Holland Bloorview », a déclaré Virginia Wright, spécialiste de la recherche, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital.

 

Rangée arrière (de gauche à droite) : Wesley Magee-Saxton, utilisant le robot LokomatMD pédiatrique; David Moloney et Steven McNeil, Réseau de l’intégration au travail CIBC; Dre Virgina Wright, scientifique, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital.

Rangée avant (de gauche à droite) : Dana et Jared Florence, fondateurs, THREE TO BE Foundation; Tracey Bailey, directrice du développement, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital; Michael Kelly, conseil d'administration, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital; Sheila Jarvis, présidente et chef de la direction, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital; Darcy Fehlings, scientifique, Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital; Geoff Belsher, Geoff Belsher, directeur général et chef de groupe adjoint, Services bancaires de gros, Banque CIBC.


Wesley Magee-Saxton, 12 ans, avec Virginia Wright, scientifique, Hollande Bloorview Kids Rehabilitation Hospital. « C'est incroyable! » lance Wesley pendant qu'il marche à l'aide du robot LokomatMD pédiatrique


Wesley Magee-Saxton, 12 ans, marche à l'aide du robot LokomatMD pédiatrique au Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital, à l'occasion du lancement d'un essai clinique révolutionnaire dans le domaine des traitements robotisés destinés aux enfants atteints de paralysie cérébrale.

La Fondation pour l'enfance CIBC est fière d'élargir le programme CIBC Theatre for All

La Fondation pour l'enfance CIBC est fière de mobiliser, à l'aide d'un don de 50 000 $, l'organisme Kids Up Front pour mettre en place le programme CIBC Theatre for All dans d’autres villes canadiennes. Le CIBC Theatre for All a été fondé en 2007 en collaboration avec l'organisme Kids Up Front et le Citadel Theatre, à Edmonton (site en anglais seulement). Cette année, le CIBC Theatre for All fera aussi une collecte de billets de théâtre pour les familles dans le besoin à Toronto, Calgary et Vancouver (sites en anglais seulement).

« Des milliers d'enfants et de jeunes au Canada font face à des défis socio-économiques qui les empêchent d'avoir accès aux arts et à des manifestations culturelles dans leurs quartiers. L'objectif du CIBC Theatre for All est de retirer les barrières et de fournir aux enfants du Canada l'occasion d'assister à une pièce de théâtre, un ballet ou une symphonie et de vivre ainsi une expérience enrichissante », explique Lindsay Oughtred, directrice générale de Kids Up Front Toronto.

Grâce aux dons de billets et à la collaboration de 450 organismes de bienfaisance, Kids Up Front a remis au cours des 10 dernières années 750 000 billets pour des événements du domaine des arts, des sports et du divertissement, soit d'une valeur de 20,8 millions de dollars.

« Récemment, une jeune de 18 ans qui a vécu en hébergement toute sa vie est venue chercher ses billets, raconte un membre de l'organisme. Malgré sa situation difficile, elle est maintenant diplômée d'une école secondaire et commence le programme d'arts dramatiques à Ryerson. Elle ne pouvait pas se permettre d'assister à des pièces de théâtre. Elle en aura maintenant l'occasion. »

Si vous possédez des billets pour une manifestation et voulez en faire don à Kids Up Front dans le cadre du programme CIBC Theatre for All, veuillez appeler au 416 479-6971.

Juillet 2011 – La Fondation pour l’enfance CIBC aide des enfants à surmonter les obstacles au camp d’été

Depuis 80 ans, le Club « Rotary » et l’UCJG de Owen Sound se sont engagés à offrir à des enfants de tous les horizons accès à la colonie d’été au Camp Presqu’ile. Grâce à des donateurs comme la Fondation pour l’enfance CIBC, il n’y a pas d’obstacles économiques qui empêchent les enfants d’y participer.

« Au Camp Presqu’ile, nous essayons de créer un paradis où les enfants voient des modèles de rôle positifs et de leur inculquer des valeurs qui leur serviront pendant toute l’année » a dit Andy Barnard, directeur du Camp.

« Le Camp a changé ma vie. Il m’a aidé à renoncer à la drogue et à obtenir 9 crédits à l’école secondaire cette année, » a dit Ben, un des campeurs.

David Black, vice-président et conseiller en placement chez CIBC Wood Gundy, à Owen Sound, participe au Camp Presqu’ile depuis 1979. Il y a fait des dons au moyen de la Journée du miracle CIBC depuis le début de cet événement en 1984. Ses dons seuls au cours des 5 dernières années ont dépassé les 15 000 $.

M. Black reconnaît que ses clients sont très fiers de rendre ces dons possibles. « Beaucoup de membres du Club Rotary sont devenus mes clients par l’intermédiaire de mon affiliation au camp. Chaque année, lors de la Journée du miracle, ils savent qu’être client de la CIBC finit par aider les enfants à avoir accès à des programmes comme Presqu’ile. Les relations avec mes clients en deviennent plus solides ».

En plus du soutien financier, M. Black a fait des milliers d’heures de bénévolat en aidant au nettoyage printanier, à la charpenterie, à la cuisine et à bien d’autres activités. « Le changement que je vois chez les enfants au Camp Presqu’ile est époustouflant. Ils acquièrent de la confiance et ils deviennent capables de travailler en équipe. Ils savent qu’on ne les juge pas et cela leur permet de s’épanouir et d’être eux-mêmes. C’est tellement agréable de voir la différence que fait mon travail à la CIBC, chaque fois que je suis en contact avec les enfants ».

À ce jour, la Fondation pour l’enfance CIBC a versé 250 000 $ aux camps d’été en 2011, notamment, le Camp Good Times en Colombie-Britannique, la Colonie Ste-Jeanne-d’Arc à Montréal et d’autres camps de jour d’été UCJG. Consultez la liste complète des bénéficiaires d'aide de la Journée du miracle 2011.

Les noms des enfants de ce récit ont été changés afin de protéger leur identité.

La Journée du miracle CIBC et Paul Coffey contribuent à la mise en service d'une salle de traitement

Grâce à la générosité des clients et des employés de la Banque CIBC, l'unité néonatale de soins intensifs (UNSI) de l'Hôpital de Sunnybrook dispose dorénavant d'une nouvelle salle de traitement pour bébés prématurés.

La contribution de 70 000 $ de la Banque CIBC a été rendue possible par des clients ayant eu la chance de faire affaire avec Paul Coffey, grande vedette de la LNH et « négociateur invité » au pupitre de négociation du groupe Titres de participation. À l'occasion de la Journée du miracle de 2009, Frank Soave, conseiller en placement CIBC Wood Gundy, a recruté son ami de longue date pour qu'il fasse une apparition spéciale sur le parquet de la bourse à Toronto.

Frank Soave et Paul Coffey ont depuis longtemps pris l'engagement d'aider les familles à obtenir l'expertise et les soins que nécessitent leurs enfants. Frank Soave appuie entre autres l'initiative « Putting for Preemies » (tournoi de golf miniature) qui prête son concours à la mise en place en Ontario de plus de services médicaux visant les prématurés. Lorsque le moment est venu de désigner où iraient les dons recueillis lors de la Journée du miracle CIBC, le choix de l'UNSI et de la clinique de suivi de l'Hôpital de Sunnybrook allait de soi pour Frank Soave.

« Les fonds recueillis à l'occasion de la Journée du miracle CIBC doivent servir à faire toute la différence dans la vie des enfants de nos collectivités. D'avoir la chance de remettre des fonds à l'Hôpital de Sunnybrook est bien la preuve que nous nous adonnons à quelque chose de très spécial le premier mercredi de décembre », affirme Frank Soave.

Faites la visite virtuelle et voyez comment les fonds recueillis lors de la Journée du miracle CIBC ont une incidence sur le programme à l'intention des femmes et des enfants de l'Hôpital de Sunnybrook.


Participer à la création de miracles

Les Clubs Garçons et Filles du Canada partagent tous une même mission : offrir un endroit sécuritaire et sécurisant où les enfants et les jeunes peuvent découvrir de nouvelles possibilités, surmonter des obstacles, établir des relations positives et développer leur confiance ainsi que des compétences qui les aideront pendant toute leur vie.

À Ottawa, le Club Garçons et Filles est actif au sein de la collectivité depuis 1923 et il est un chef de file des programmes de garde parascolaire. Comptant quatre centres et neuf points de service, le Club travaille avec 4 500 enfants qui ont tous une chance de s'épanouir et de poursuivre leurs rêves.

Selon Scott Bradford, directeur général du Club Garçons et Filles d'Ottawa : « Le club gère un budget de quatre millions de dollars par année, dont environ les trois quarts proviennent d'activités de financement et de dons de la collectivité locale. Rien de tout cela ne serait possible sans l'aide de la collectivité ».

Scott salue le travail de la succursale d'Ottawa de CIBC Wood Gundy en nommant un grand nombre de conseillers en placement et employés d'hier et d'aujourd'hui qui ont fait une différence dans la vie d'enfants et de jeunes de la région. Que ce soit par l'intermédiaire du marathon annuel de ski ou du gala de boxe amateur - qui sont devenus des événements à ne pas manquer à Ottawa - ou encore grâce aux fonds recueillis à l'occasion de la Journée du miracle CIBC, la succursale d'Ottawa a aidé le Club Garçons et Filles à atteindre plusieurs de ses objectifs de financement au cours des 20 dernières années.

Le directeur de succursale, Steve Gallant, et le conseiller en placement, Brett Fripp, ont tous deux collaboré étroitement avec le Club Garçons et Filles d'Ottawa et ils témoignent avec fierté de l'appui offert par leur succursale au fil des ans.

Bill Colby, conseiller en placement, ancien directeur de succursale et président sortant du conseil d'administration du Club Garçons et Filles d'Ottawa, a inauguré le ski-o-thon annuel de bienfaisance il y a presque 20 ans avec l'ancien conseiller en placement, Ian Nute. Aujourd'hui, Brett copréside le comité des activités avec l'adjointe administrative, Brenda Carvill, l'une des bénévoles les plus engagées de la succursale. Le ski-o-thon de bienfaisance a permis d'amasser plus d'un million de dollars pour le Club Garçons et Filles et, en 2009, la collecte a permis de financer l'achat d'un autobus de 25 places pour transporter les enfants et les jeunes des centres Garçons et Filles dans la région d'Ottawa.

Steve Gallant a financé l'événement « Ringside For Youth », devenu une soirée de gala très courue incluant un souper, des spectacles et un concours de boxe amateur. Daniel Alfredsson, capitaine des Sénateurs d'Ottawa, et « Smokin' » Joe Frazier, ancien champion poids lourd, ont participé à l'édition 2010, qui a permis de recueillir 155 000 $ pour le Club Garçons et Filles. Depuis son inauguration en 1994, l'événement « Ringside For Youth » a permis d'amasser plus de 1,5 million de dollars.

S'associant à la tradition de faire une différence dans la vie des enfants des quartiers environnants, la succursale d'Ottawa fait aussi des dons au Club Garçons et Filles à même les fonds recueillis à l'occasion de la Journée du miracle.

Aidé par l'ancien directeur de succursale, Ted White, Steve appuie depuis longtemps le Club Garçons et Filles par des contributions en argent et en temps à diverses initiatives, comme le club des devoirs, le club informatique et les camps d'été. Grâce à son enthousiasme communicatif, tout le monde à la succursale d'Ottawa participe à la Journée du miracle, que ce soit en siégeant au comité organisateur ou en faisant des dons dans le contexte de l'une des nombreuses activités de financement de la succursale.
 

Un don de 100 000 $ au Pediatric Oncology Group of Ontario (POGO) permet à des familles de recevoir de l’aide pendant qu’ils s’occupent de leur enfant hospitalisé.

La Banque CIBC et ses employés soutiennent le POGO, un chef de file en Ontario dans le domaine de la lutte contre le cancer chez les enfants, en allégeant le fardeau des familles touchées par cette maladie.

Le cancer demeure la principale cause de décès chez les enfants en Ontario. En effet, 400 enfants par année reçoivent un diagnostic de cancer dans cette province, tandis que 4 000 enfants suivent actuellement un traitement contre le cancer ou font l’objet d’un suivi associé à cette maladie.

Des représentants de la Banque CIBC ont récemment annoncé un don de 100 000 $ au POGO afin de soutenir son programme d’aide financière au Credit Valley Hospital. Les fonds recueillis lors de la Journée du miracle CIBC permettent d’offrir aux familles de la nourriture, de l’hébergement et des services de garde, ce qui réduira les frais inattendus souvent désastreux sur la situation financière des familles qui ont un enfant touché par le cancer.

Les avantages offerts aux familles sont indéniables. David, un survivant de sept ans qui s’est adressé à l’auditoire lors du gala du POGO, a déclaré ce qui suit :

« Ma petite sœur n’était qu’un bébé lorsque nous avons appris que j’avais un cancer. Elle ne pouvait donc pas venir à l’hôpital très souvent. J’étais content que mes parents puissent m’accompagner, grâce au POGO qui les a aidés à payer les frais de garde de ma sœur. »

Pediatric Oncology Group of Ontario

Communiqué de presse

La Fondation pour l'enfance CIBC aide à changer la vie de Tahirah Stanley

Tahirah Stanley sait comment certaines occasions peuvent changer une vie. Appartenant à une famille monoparentale qui compte 10 enfants et vivant dans un quartier en milieu urbain défavorisé, Tahirah était une jeune fille frustrée et en colère qui avait des problèmes de comportement avant de fréquenter l'organisme Trails Youth Initiative. L'organisme, que la Fondation pour l'enfance CIBC commandite depuis 2000, a donné à Tahirah la possibilité de canaliser sa colère vers un objet positif.

Les jeunes qui profitent de la Trails Youth Initiative participent à un camp de plein air un week-end par mois et deux semaines chaque été, pendant les quatre années du programme. Grâce à ce camp, ils acquièrent des compétences en leadership et en habiletés fondamentales. Certains jeunes continuent pendant une année supplémentaire pour participer au programme de formation des leaders.

Tahirah mentionne le soutien constant du programme qui l'a aidée à imaginer et à préparer son avenir. Aujourd'hui, la finissante de l'organisme Trails Youth Initiative et lauréate d'une bourse d'études VisionJeunesse CIBC en 2005 est une étudiante en deuxième année à l'Université York. Elle ne manque pas de mettre à profit les compétences acquises grâce au programme. Ainsi, elle a obtenu la distinction Youth Peace Medallion du YMCA pour son apport à la collectivité et est récemment allée en Équateur dans le cadre d'une mission humanitaire. Tahirah attribue les réalisations de sa vie aux expériences que lui a fait vivre l'organisme Trails Youth Initiatives.

Depuis 2000, la Fondation pour l'enfance CIBC a versé plus de 50 000 $ à cet important programme.

Souvenirs à propos de Miracle sur la 42e Rue et de Tim Miller
 

Trois conseillers partagent de beaux souvenirs au sujet de l'événement qui a donné naissance à la Journée du miracle CIBC.

Il y a 25 ans, Tim Miller, directeur de succursale CIBC Woood Gundy, a eu une idée : pourquoi ne pas tenter de trouver une façon différente de recueillir des fonds pour les enfants dans le besoin? Aujourd'hui, trois conseillers ayant travaillé avec Tim et adopté sa vision œuvrent toujours au sein de CIBC Wood Gundy. Voici leur évocation de la première Journée du miracle - qui s'appelait alors Miracle sur la 42e Rue.

C'était toujours vers la fin de novembre et il y avait des signes avant-coureurs. La musique jouait toujours dans nos bureaux de la succursale Wood Gundy de la 42e Rue mais, quand nous entendions Johnny Mathis chanter ses classiques de Noël, nous savions tous que Tim était dans l'esprit des Fêtes. Je n'ai jamais connu quelqu'un qui aimait plus que Tim cette période de l'année. Il se sentait choyé par la vie et Noël était pour lui une occasion de partager son bonheur. Et pas seulement avec ses proches, mais aussi avec les plus démunis. Tim rêvait grand et avait aussi le pouvoir de réaliser ses rêves. Miracle sur la 42e Rue nous permettait de vivre encore plus intensément l'esprit de partage du temps des Fêtes. Mais nous n'aurions jamais pu imaginer l'ampleur que cela pourrait prendre 25 ans plus tard : tous ces fonds recueillis, la portée nationale de l'initiative et tous ces enfants qui en ont bénéficié. Je suis vraiment impressionné par ce que cet événement est devenu et je n'ai aucun mal à imaginer le sourire rayonnant de Tim s'il avait pu assister au 25e anniversaire de Miracle sur la 42e Rue.

L'aventure a commencé à l'occasion d'une réunion avec notre directeur, Tim Miller. Nous avions une séance de remue-méninges pour tenter de trouver un concept permettant d'amasser des fonds pour des organismes caritatifs visant les enfants, sans emprunter les moyens traditionnellement utilisés pour obtenir de l'argent auprès des particuliers et des entreprises. L'idée de remettre les commissions durant une période donnée a semblé être la solution qui s'imposait. Cette façon de faire pourrait profiter à tout le monde, y compris aux particuliers et aux entreprises formant notre clientèle qui désiraient faire quelque chose de spécial durant la période des Fêtes. L'idée a séduit tous ceux à qui nous l'avons proposée et les demandes se sont mises à se multiplier puis, comme tout le monde sait, le Miracle sur la 42e Rue est devenu la Journée du miracle CIBC. Il est incroyable de voir tout le bien qui a été fait par l'intermédiaire des commissions versées dans le cadre de ce projet. Personne n'aurait pu imaginer que cet événement ferait boule de neige et qu'il continuerait encore aujourd'hui à fournir des fonds à ceux qui le méritent le plus : les enfants. Il s'agit d'un legs extraordinaire pour la succursale de la 42e Rue et cela témoigne de la générosité des gens de notre entreprise.

Cela aura été l'événement de collecte de fonds le plus innovateur et le plus créatif de ce cher Tim Miller. Chaque employé de la succursale Wood Gundy de la 42e Rue avait enfilé un costume de Père Noël et paradait sur le parquet de la nouvelle Bourse de Toronto, sur King Street. Toutes les commissions remises par les employés de Wood Gundy d'un peu partout au Canada, dans le cadre de la Journée du miracle, ont été versées à des organismes d'aide à l'enfance. C'était le début d'une merveilleuse tradition.

Le Fonds du miracle CIBC aide les jeunes à risque élevé de Montréal à acquérir une éducation

Simon Frenette, des Services bancaires de gros de la Banque CIBC, croit que l'éducation est le meilleur moyen de briser le cercle de la pauvreté. Il y a deux ans, suite à une discussion avec son collègue Martin Autotte, il a décidé de faire la différence en devenant bénévole pour le REVDEC, organisme communautaire travaillant auprès des jeunes de 12 à 18 ans et qui, depuis 2002, reçoit une partie des fonds recueillis lors de la Journée du miracle CIBC.

« Les jeunes ciblés par le REVDEC sont habituellement aux prises avec des difficultés scolaires et présentent des comportements à risque élevé », déclare Simon, directeur général, Vente de titres à revenu fixe, à notre bureau de Montréal. « L'objectif est d'amener les jeunes à s'investir et de leur offrir le soutien et les conseils dont ils ont besoin pour éviter le décrochage et réussir. »

Le programme dont le nom est formé des mots « rêve » et « décrocheur » comporte deux volets destinés à aider les jeunes décrocheurs à réintégrer le système scolaire. Le REVDEC intervient auprès des filles et des garçons de 12 à 16 ans qui présentent un risque élevé de décrochage scolaire en leur offrant des conseils et des modèles de réussite auxquels ils peuvent s'identifier. Le Petit REVDEC qui s'adresse spécifiquement aux jeunes filles enceintes et aux jeunes filles mères de 12 à 18 ans, offre des ateliers de compétences parentales et encourage les jeunes à retourner à l'école. Il propose également des rencontres d'entraide hebdomadaires.

Le REVDEC et le Petit REVDEC oeuvrent dans Hochelaga-Maisonneuve, quartier de la ville où les besoins sont criants.

Simon qui a joint les rangs du REVDEC en 2007, en est maintenant trésorier et membre du Comité de direction. « Je crois qu'en tant que communauté et organisme, l'éducation est le meilleur investissement qui soit », précise Simon. De nombreux enfants ont du mal à réussir, en partie à cause du milieu où ils vivent. « Le REVDEC aide les jeunes adultes à exceller et à faire ressortir le trésor qui sommeille en chacun d'eux. Il est très enrichissant pour moi de savoir que j'ai pu contribuer à faire la différence dans la vie d'un enfant. »

La Journée du miracle CIBC soutient le REVDEC depuis 2002 et lui a versé jusqu'ici, plus de 81 500 $.

La Journée du miracle CIBC touche des vies à l'échelle du secteur

Connie Marshall fait la rétrospective de la façon dont la Journée du miracle a touché sa vie au cours des 24 dernières années.

Connie Marshall, administratrice de la succursale CIBC Wood Gundy de Hamilton, a découvert l'importance de la Journée du miracle bien avant d'être une employée de la Banque CIBC. En fait, c'était en 1985, alors qu'elle travaillait pour une autre société de placement à Vancouver et qu'une partie de son travail consistait à acheter et à vendre des blocks de titres auprès de pupitres de négociation institutionnels pour le compte de ses clients sous gestion. Elle n'en était qu'à sa deuxième semaine de travail lorsque la Journée du miracle a eu lieu et que l'ensemble de ses commissions et honoraires perçus cette journée-là ont été versés au pupitre de négociation institutionnel de Wood Gundy pour appuyer les organismes locaux d'aide à l'enfance.

Depuis lors, Connie a toujours accordé une grande importance à la Journée du miracle, c'est pourquoi lorsqu'elle est entrée au service de CIBC Wood Gundy au début de 2006, elle fut enchantée de se voir confier la responsabilité de veiller à ce que les fonds recueillis par la succursale de Hamilton soient distribués à différents organismes d'aide à l'enfance, notamment au McMaster Children's Hospital à l'occasion de leur téléthon annuel télévisé. En raison des généreux dons versés par la succursale, le personnel est invité à prendre part à l'événement en répondant aux appels et en recueillant les promesses de don.

« Cet hôpital est un lieu que j'affectionne tout particulièrement, confie Connie. C'est là où ma nièce a vu le jour et sans l'aide du personnel de l'unité de soins néonataux, elle ne serait pas ici aujourd'hui… en première année d'études universitaires. »

En tant qu'administratrice de succursale, Connie joue un rôle de premier plan dans le processus d'embauche du personnel de sa succursale. Pendant une entrevue d'embauche, un candidat lui a demandé ce qu'elle aimait le plus de son travail, ce à quoi elle a répondu sans hésiter : « la Journée du miracle et tout le soutien que cette activité apporte aux organismes de bienfaisance que nous appuyons. Quel que soit l'organisme bénéficiaire, chaque dollar que nous versons contribue à aider un enfant. »

25 ans plus tard, la Journée du miracle CIBC appuie les quatre organismes choisis à l'origine

Le nombre d'organismes bénéficiant des fonds recueillis lors de la Journée du miracle CIBC est passé de quatre en 1984 à plus de 400 cette année.

Pour souligner le 25e anniversaire de la Journée du miracle CIBC, la Fondation pour l'enfance CIBC annonce qu'elle poursuit sa relation avec chacun des organismes qu'elle avait choisi d'appuyer à l'origine, c'est-à-dire le Toronto Hospital for Sick Children, le Star Santa Claus Fund, le Jewish Family and Child Service et le Manoir Ronald McDonald. Ceux-ci avaient bénéficié des 192 407 $ de dons recueillis lors de la toute première Journée du miracle.

« La Fondation pour l'enfance CIBC a fait bien du chemin aux côtés de ces quatre organismes », affirme Sean McIntyre, directeur général, Banque d'investissement CIBC et co-président de la Journée du miracle 2009. « En effet, grâce à l'appui de la Fondation ces 25 dernières années, des milliers de miracles ont pu être accomplis », précise t-il.

« Grâce à l'appui indéfectible de la Fondation pour l'enfance CIBC, une foule d'enfants et les membres de leur famille ont pu trouver un deuxième chez-soi alors qu'ils traversaient une période très difficile », ajoute Judy MacGowan, directrice du développement au Manoir Ronald McDonald de Toronto. « Notre relation avec la Fondation et les nombreux employés de la CIBC qui nous aident bénévolement chaque année contribue grandement à la réussite de la mission que s'est donnée notre organisme. Cette relation est appréciée par les familles qui utilisent le Manoir Ronald McDonald chaque année. »

Cette année, la Fondation pour l'enfance CIBC a versé à ces organismes une somme totale de 142 382 $, portant ainsi le montant des dons remis depuis 1984 à plus de 2 millions de dollars.

Howard Anderson utilise les fonds recueillis lors de la Journée du miracle pour faire toute la différence

Pour Howard Anderson, conseiller en placement chez CIBC Wood Gundy, il a toujours été important de redonner à sa communauté. Depuis qu'il exerce ce métier, cet aspect fait partie intégrante de son modèle de gestion. Lorsqu'il a découvert la Journée du miracle CIBC en 2001, ce fut le coup de foudre; non seulement cette activité lui permettait de continuer à soutenir des organismes d'aide à l'enfance, mais la participation de la Banque CIBC augmentait sa capacité de changer les choses en lui permettant de faire don de ses commissions avant impôts.

« Dans une ville d'environ 10 000 habitants, l'argent recueilli lors de la Journée du miracle nous permet de faire une grande différence », déclare Howard, conseiller en placement à la succursale de New Glasgow, en Nouvelle-Écosse.

Presque chaque année, Howard fait don d'environ 20 000 $ de commissions perçues lors de la Journée du miracle pour soutenir plusieurs organismes importants. En 2009, les dons remis ont permis d'aider le District 13, Recreation and Planning (loisirs et aménagement), le fonds pédiatrique de l'hôpital Aberdeen, le Camp Geddie, le Centre communautaire West Side, l'organisme les Grands Frères Grandes Sœurs du comté de Pictou et la Summer Street Fondation.

Les fonds remis à la Summer Street Foundation sont particulièrement importants pour Howard et son conseiller en placement adjoint, David Whittemore. En effet, Howard et David appuient cet organisme qui aide les personnes atteintes de déficience intellectuelle à explorer différentes avenues et découvrir des occasions d'enrichir leur vie, depuis ses débuts, c'est-à-dire il y a 15 ans. David est actuellement président et membre du comité de placement de l'organisme.

En plus des fonds recueillis lors de la Journée du miracle, Howard et David amassent des fonds supplémentaires par le biais d'un tournoi de golf annuel. Au total, ils ont recueilli près d'un quart de million de dollars pour la fondation.

L'organisme Grands Frères Grandes Sœurs fait la différence dans la vie des enfants

Au cours des 10 dernières années, la Fondation pour l'enfance CIBC a versé plus de 300 000 $ pour financer de nombreux programmes de l'organisme Grands Frères Grandes Sœurs de Toronto. Andrew Zimcik, des Services bancaires de gros de la Banque CIBC, a pu constater concrètement le changement positif que ce don a apporté à la vie de plusieurs jeunes.

« Après avoir travaillé comme conseiller de camp, je me suis rendu compte de l'impact important que peut avoir l'organisme Grands Frères Grandes Sœurs sur le renforcement de la confiance et de l'estime de soi des enfants qui ont besoin d'un modèle positif dans leur vie, explique Andrew. Voir ces enfants évoluer de la sorte témoigne bien de la réussite de l'organisme et des efforts des employés et des bénévoles. »

Depuis plus de 100 ans, l'organisme Grands Frères Grandes Sœurs de Toronto jumelle des mentors et des jeunes afin qu'ils entretiennent ensemble une relation amusante et gratifiante. Le rôle des mentors est de passer du temps avec un « petit frère » ou une « petite sœur » en explorant le monde, c'est-à-dire en jouant au ballon, en regardant des films et en faisant du maïs éclaté. En tant que « grand frère » ou « grande sœur », le mentor parle à l'enfant, l'écoute, le guide et l'encourage. Le fait d'avoir quelqu'un qui croit en eux, aident ces enfants à croire en eux-mêmes.

Récemment, la Fondation pour l'enfance CIBC s'est engagée à titre de partenaire fondateur des programmes de jumelage en groupe de l'organisme Grands Frères Grandes Sœurs de Toronto. En tout, la Fondation pour l'enfance CIBC a versé plus de 300 000 $ à l'organisme Grands Frères Grandes Sœurs. Les programmes de jumelage en groupe ont été conçus pour les « petits frères » et les « petites sœurs » qui sont sur la liste d'attente pour un jumelage individuel avec un mentor.

« J'éprouve de la fierté à travailler pour un organisme qui s'engage à améliorer la vie des enfants, explique Andrew, lauréat du prix du mentor de l'année pour 2009 dans la catégorie Mentorat à l'école. Tous ceux qui participent à la Journée du miracle jouent un rôle déterminant. »

Offrir l'art, la culture et le sport aux enfants de familles dans le besoin


Le Kids Recreation Fund (fonds de loisirs pour enfants) de l'organisme Sport Yukon vient en aide aux enfants de Whitehorse appartenant à des familles dans le besoin.

Au cours des trois dernières années, Dean Knoblauch, Tyson Boychuk et Dennis Ewasiuk, conseillers en placement CIBC Wood Gundy de la succursale de Park Place à Vancouver, ont versé les fonds amassés lors de la Journée du miracle CIBC à des familles vivant au Yukon, à 1 500 km au nord de Vancouver.

« Chaque fois que nous nous sommes demandé où les dons profiteront le plus aux enfants sur le plan de la santé et du bien-être, le Kids Recreation Fund de Sport Yukon est constamment arrivé en tête de liste, remarque Dean. Les jeunes et les enfants qui peuvent participer à des activités organisées ont tendance à être plus heureux et en santé et à développer plus facilement les compétences nécessaires pour réussir dans la vie. »

Le Kids Recreation Fund a été mis sur pied en avril 1999 pour que les enfants des familles dans le besoin puissent participer activement à des programmes sportifs, culturels, sociaux et récréatifs. La famille Gonzalez de Whitehorse est très reconnaissante envers CIBC Wood Gundy de Vancouver qui a décidé d'appuyer ce fonds.

« Je vous remercie infiniment pour le soutien financier que vous avez apporté à ma famille, dit Mme Gonzalez dont les quatre enfants ont pu faire de l'escalade, des promenades en traîneau à chiens et de la planche à neige grâce à ces trois conseillers en placement. Toutes ces activités ont été possibles grâce à votre générosité. Une fois de plus, un grand MERCI de la part de la famille Gonzalez. Gracias pour avoir rendu accessibles toutes ces activités agréables. »

« L'objectif du Kids Recreation Fund est justement de donner aux enfants la possibilité de vivre comme des enfants et de s'amuser comme ils devraient tous pourvoir le faire, » conclut Tyson.

Depuis 1984, la Journée du miracle CIBC est vouée aux enfants

Si vous demandez à Jo-Anne O'Connor, directrice générale, Titres de participation de vous parler de la Journée du miracle CIBC, elle pourra vous relater de nombreux récits, car elle y participe depuis 24 ans. Jo-Anne s'est jointe à Wood Gundy à l'été 1985 et a été témoin de plusieurs changements.

L'un des principaux changements qu'elle a connus est la transformation de l'initiative d'un seul bureau en une initiative nationale, en partie grâce à la technologie.

« Au début, nous n'aurions jamais pu traiter le nombre d'ordres que nous traitons aujourd'hui, constate Jo-Anne. À l'époque, tout se faisait manuellement. Nous devions passer nos ordres par téléphone au parquet de la Bourse de Toronto qui nous rappelait pour nous donner un rapport à transcrire à la main. Aujourd'hui, le tout peut-être fait directement de notre poste de travail. »

24 ans après, Jo-Anne, chef, Négociation des titres de créance à la Banque CIBC, est témoin de millions de mouvements d'actions chaque jour, et ce, grâce aux progrès de la technologie. « En plus de nous aider à effectuer plus d'opérations quotidiennement, ces progrès permettent à un plus grand nombre de rêves de se réaliser lors de la Journée du miracle CIBC. » dit Jo-Anne.

Mère de trois enfants, Jo-Anne connaît bien les activités qu'aiment faire les enfants et est habituée à passer du temps à l'aréna. Elle était présente à la séance d'essayage d'équipement à la Moss Park Arena de Toronto, séance organisée par la Hockey Education Reaching Out Society (H.E.R.O.S.) qui est un organisme parrainé par la Fondation pour l'enfance CIBC depuis 2004.

« C'est spécial de voir un enfant lacer des patins pour la toute première fois, apprendre à patiner et compter son premier point, explique Jo-Anne. Penser que nous, mes collègues et moi, avons fait de ce rêve une réalité pour de nombreux enfants dans tout le Canada me fait chaud au cœur. La Journée du miracle CIBC est axée sur la fierté communautaire et a pour but de donner à tous les enfants la possibilité de participer à des activités. Bien que notre façon de procéder ait changé au cours des 25 dernières années, l'objectif de la Journée du miracle CIBC est demeuré le même. Cette journée est et a toujours été dédiée aux enfants! »

De « Miracle sur la 42e rue » à la Journée du miracle CIBC... Une idée qui améliore la vie des enfants.

En 1984, une succursale de Wood Gundy de Toronto a eu une idée qui changerait finalement la vie de milliers d'enfants, non seulement au Canada, mais partout dans le monde. La succursale « 42e rue » de Wood Gundy, située au 42e étage du siège social, nommée ainsi en souvenir de la célèbre « 42nd street » de New York, était une succursale de courtage de détail dont l'esprit communautaire était unique et très en avance par rapport au marché canadien.

Tim Miller, le directeur de la succursale, et ses conseillers ont décidé de remettre leurs commissions d'une journée à des organismes d'aide à l'enfance. Pour des gens qui comptent sur ces revenus pour vivre, ce don de commissions, même d'une seule journée, exprimait leur ferme volonté de venir en aide aux enfants.

L'initiative a été surnommée « Miracle sur la 42e rue » et a permis de recueillir 192 407 $ la première année dans cette succursale. « Quand nous avons lancé la Journée du miracle, nous croyions tous fermement à l'importance de changer la vie des enfants et des familles dans le besoin, dit Alan Friedman, l'un des conseillers en placement qui ont aidé à organiser l'activité en 1984. Nous ne pensions absolument pas qu'elle deviendrait l'une des plus importantes activités de collecte de fonds d'une journée organisées par une entreprise au Canada pour venir en aide aux enfants. »

25 ans plus tard, l'activité va bon train : elle a recueilli plus de 190 millions de dollars dans le monde pour des organismes d'aide à l'enfance. Fière tradition dont on s'est inspiré, mais qu'on n'a jamais supplantée, la Journée du miracle de cette année a eu lieu le mercredi 2 décembre 2009.

Salle de jeux thérapeutiques de la Fondation pour l'enfance CIBC est le bon traitement pour guérir

Après que Ian, un jeune garçon de quatre ans, se soit fait opérer d'une tumeur cérébrale, il a dû affronter des mois de réhabilitation pour retrouver les habiletés motrices qu'il avait perdues à cause de la tumeur. Grâce aux dons des employés de la Banque CIBC lors de la Journée du miracle, Ian a profité du temps à la salle de jeux thérapeutiques ultramoderne de la Fondation pour l'enfance CIBC au centre de réadaptation des enfants de Bloorview.

Aujourd'hui, Ian a cinq ans. C'est un enfant qui fréquente la dernière année de l'école maternelle et a repris la pratique de ses sports favoris, le hockey, le basketball et le karaté. Claire, la mère de Ian, dit que son garçon aimait passer du temps à la salle de jeux et est profondément convaincue que ces loisirs thérapeutiques étaient un élément essentiel de son rétablissement.

Le centre de réadaptation des enfants de Bloorview traite les invalidités des enfants en s'occupant également de leur bien-être social, émotionnel et spirituel. Le jeu est tout aussi important pour le bien-être que les traitements de réadaptation. La salle de jeux thérapeutiques de la Fondation pour l'enfance CIBC est un milieu éducatif, récréatif et de loisir à l'intention de la petite enfance pour les enfants et leur famille. C'est un lieu exempt de douleur où les enfants hospitalisés comme Ian peuvent jouer et avoir du plaisir.

« Lorsque vous voyez ce qu'a dû vivre un enfant comme Ian, et ils sont nombreux comme lui à être passés par le même chemin, vous ne pouvez qu’être reconnaissant envers les gens merveilleux qui travaillent dans des centres comme celui de Bloorview, dit David White, directeur gestionnaire de Produits de crédit aux grandes entreprises. Je suis extrêmement fier que la Banque CIBC ait pu aider à améliorer la qualité de vie des enfants et leur donner la chance de retrouver leur insouciance », ajoute David, ancien membre du conseil d'administration et membre actuel du comité des finances de la Fondation pour l'enfance de Bloorview.

La Fondation pour l'enfance CIBC soutient le centre de réadaptation des enfants de Bloorview depuis 1992 et a fourni plus de 870 000 $ pour aider la guérison des enfants.

Toute l'année, des employés CIBC contribuent à créer « des miracles »

Laura Dottori-Attanasio et Peter Lee consacrent une partie de leur temps aux enfants afin de les aider à atteindre leurs buts et à réaliser leurs rêves

Deux employés CIBC, Peter Lee et Laura Dottori-Attanasio, se sont engagés à changer la vie des enfants en devenant membres du Comité de direction de la Fondation de l'aide à l'enfance.

« Donner de mon temps pour améliorer la vie des enfants et m'assurer qu'ils ont les mêmes chances que les autres enfants est très important pour moi », déclare Peter, directeur régional, CIBC Wood Gundy et nouveau président du Comité de direction de la Fondation de l'aide à l'enfance. « Le fait de savoir que la Journée du miracle CIBC verse des dons à ce grand organisme me rend très fier de faire partie de la CIBC. »

Laura Dottori-Attanasio, directrice générale et chef, Crédit aux grandes entreprises, abonde dans le même sens. C'est en donnant de son temps comme mentor bénévole à Covenant House qu'elle a commencé à travailler avec la Fondation de l'aide à l'enfance.

« J'ai pu voir de près les répercussions positives que la Fondation a eues sur la vie des enfants et des membres de leur famille, que ce soit par l'intermédiaire d'activités sportives, de cours d'art plastique ou d'études postsecondaires. Je crois qu'il est important que chacun s'engage dans sa collectivité d'une manière ou d'une autre, pour en faire un milieu de vie meilleur », déclare Laura.

Depuis 1984, la Fondation de l'aide à l'enfance et la Fondation pour l'enfance CIBC travaillent en collaboration pour améliorer la vie des enfants canadiens.

La Fondation pour l'enfance CIBC permet à des jeunes en difficulté de jouer au hockey

Grâce aux efforts de conseillers en placement CIBC Wood Gundy de Vancouver, plus de 1 400 garçons et filles de quartiers défavorisés au Canada ont eu la possibilité de jouer au hockey.

Il y a dix ans, des conseillers en placement de la succursale Park Place de Vancouver ont eu recours aux fonds provenant de la Journée du miracle CIBC pour lancer H.E.R.O.S. (Hockey Education Reaching Out Society), un programme qui réunit des jeunes de milieux difficiles pour jouer au hockey et maîtriser des habiletés fondamentales comme l'estime de soi, l'engagement et la discipline.

« Lorsque nous avons créé le programme, nous voulions que des jeunes ayant connu des mauvais jours aient une chance de réussir, dit Terron Falk, vice-président, conseiller en placement à la succursale de Park Place. La Banque CIBC a soutenu H.E.R.O.S. comme commanditaire depuis le début et j'ai été personnellement témoin du changement qui s'est produit chez ces jeunes au fil du temps. Je ne peux pas imaginer une tâche plus valable que d'aider un jeune à changer complètement de vie. »

H.E.R.O.S. donne aux enfants de quartiers défavorisés la possibilité d'apprendre à jouer au hockey en leur fournissant l'équipement ainsi que la formation sur glace et hors glace. Le programme utilise le hockey comme catalyseur pour amener l'éclosion de l'estime de soi, de la confiance, du sens des responsabilités et de l'engagement. Au Canada, les sections du programme sont situées à Vancouver, sur la Sunshine Coast de la Colombie-Britannique (Gibsons et Sechelt), à Calgary, à Winnipeg, à Edmonton et à Toronto (trois sections), et, à l'étranger, à Belfast et à Dublin.

La Fondation pour l'enfance CIBC a soutenu H.E.R.O.S. au cours des dix dernières années. Elle a versé 85 000 $ au programme cette année et 300 000 $ en tout.

Contribution au Fonds du miracle CIBC et appui renouvelé à la Children's Aid Foundation

La Fondation pour l'enfance CIBC a fait un don de 500 000 $ à la Children's Aid Foundation (CAF), renouvelant ainsi sa contribution au Fonds du miracle CIBC. Rik Parkhill, directeur gestionnaire et chef des titres de participation, a annoncé que la Banque CIBC maintenait son engagement d'appuyer la CAF et la Teddy Bear Affair, l'une des principales activités de collecte de fonds de cette organisation.

Depuis 1999, le Fonds du miracle et la CAF ont réalisé un miracle pour 4 300 enfants à risque. Oeuvrant dans neuf des plus importantes villes du Canada, le Fonds du miracle CIBC accorde aux enfants et aux jeunes défavorisés la chance de pratiquer un sport, de participer à un cours d'art, de faire une sortie de classe ou de recevoir des fournitures scolaires.

« C'était formidable de pouvoir annoncer le don d'un demi-million de dollars de la Banque à la CAF, devant des centaines de personnes qui tiennent à la réussite de l'organisme. Parmi eux se trouvaient de nombreux clients ayant rendu ce don possible grâce aux opérations effectuées pendant la Journée du Miracle », nous dit Rik Parkhill, membre du Comité national des dons de la Fondation pour l'enfance CIBC.

Le Fonds du miracle CIBC a été créé à Toronto, il y a dix ans, et s'est étendu à l'échelle nationale en 2004. Il couvre maintenant Halifax, Montréal, Ottawa, Winnipeg, Regina, Edmonton, Calgary et Vancouver.

« Cet appui renouvelé de la Banque CIBC au Fonds du miracle et à la Children's Aid Foundation permettra à l'organisme de poursuivre son travail auprès des enfants et des jeunes maltraités, négligés et à risque, en fournissant les fonds nécessaires à des activités culturelles, musicales, sportives et scolaires », ajoute Rik.

« La Children's Aid Foundation est reconnaissante envers la Banque CIBC pour avoir créé le Fonds du miracle et imaginé un avenir où tous les enfants et les jeunes du Canada auront les mêmes chances de vivre les merveilles de l'enfance », dit Ann Barnard Ball, collectrice de fonds certifiée et Directrice générale de la Children's Aid Foundation.

La Journée du miracle CIBC contribue à rendre les terrains de jeux accessibles à tous les enfants

Adam Markwell, conseiller en placement de CIBC Wood Gundy à Toronto et membre du cabinet de campagne du projet Neshama Playground, est bien placé pour savoir l'impact de la Fondation pour l'enfance CIBC sur des projets tels que le Neshama Playground, terrain de jeux conçu pour accueillir tous les enfants. Il a deux jeunes enfants et passe beaucoup de temps dans les parcs urbains.

« Je me suis rapidement rendu compte que rien n'était vraiment prévu dans les parcs publics pour les enfants ayant des besoins particuliers, remarque Adam, volontaire activement engagé auprès de plusieurs autres organismes d'aide à l'enfance. Je suis fier que la Fondation pour l'enfance CIBC soit un chef de file de cette initiative. Elle aide généreusement le projet Neshama Playground à atteindre ses objectifs de financement. J'ai bien hâte que tous les enfants aient accès à des parcs qui répondent à leurs besoins. Ce projet est un excellent début. »

La Fondation pour l'enfance CIBC s'est engagée à verser 150 000 $ à ce projet, ce qui en fait le donateur principal. Jusqu'à maintenant, plus de 700 000 $ ont été recueillis.

Le Neshama Playground est une initiative conjointe entre un groupe de citoyens souhaitant recueillir 1 million de dollars auprès du secteur privé pour la construction d'un parc pour enfants révolutionnaire et la Ville de Toronto. Le Neshama Playground comprendra des espaces de jeux accessibles aux enfants ayant des déficiences physiques ou cognitives, ainsi que des installations pour tous, comme des toilettes, des sentiers pavés et des aires de repos qui seront aussi adaptés aux parents ayant des besoins particuliers.

« La générosité de la Banque CIBC qui a joué un rôle de pionnier par rapport à cette initiative a permis d'amener à bord d'autres donateurs. Grace à ce soutien, Neshama Playground sera un modèle pour la construction des prochains parcs qui permettront à tous les enfants, peu importe leurs aptitudes, de jouer ensemble. Nous voulons que tous les enfants puissent s'amuser », conclut Tom Caldwell, l'un des principaux initiateurs du projet.

La Fondation pour l'enfance CIBC aide à changer la vie des enfants

Depuis 2001, la Fondation pour l'enfance CIBC a remis plus de 200 000 $ à Integra, le seul centre de santé mentale pour enfants de l'Ontario spécialisé dans l'aide aux enfants et aux jeunes qui présentent des troubles d'apprentissage. On estime que les troubles d'apprentissages touchent plus de trois millions de Canadiens et qu'il s'agit du problème le plus courant chez les enfants de 5 à 14 ans.

« Je n'avais jamais vraiment fait attention aux effets que mon trouble d'apprentissage avait sur ma vie, nous dit Keir Thompson, jeune bénéficiaire du service de consultation à Integra, notamment le programme de consultation en groupe Find a Friend. Je savais que mon comportement mettait les gens mal à l'aise, mais j'ai fini par me convaincre qu'il n'y avait aucun mal à être tout seul, être solitaire. Je ne savais pas que je pouvais remédier à mon manque d'enthousiasme pour la vie. »

Integra est une source d'information pour les jeunes de 8 à 18 ans qui, en plus, offre des soins thérapeutiques et veille à la défense de leurs intérêts. En 2009, le don de 25 000 $ de la Fondation pour l'enfance CIBC a continué de financer le programme Find a Friend. Ce programme aide les enfants et les jeunes à améliorer leurs interactions sociales et leur capacité à se faire des amis, deux compétences relationnelles qui leur font souvent défaut. Il a été par ailleurs démontré que ces compétences augmentent la capacité d'adaptation individuelle et les chances de réussir dans la vie.

« J'ai enfin " vu la lumière " quand Integra m'a fait assister à des séances de thérapie de groupe avec le programme Find a Friend où j'ai appris à prendre plaisir aux relations sociales. Maintenant, je réussis beaucoup mieux à l'école. J'ai appris à m'exprimer ouvertement auprès de mes camarades de classe et de mes professeurs, dit-il. Aujourd'hui, il m'arrive même de penser à l'avenir et de faire des plans. Integra m'a aidé à adopter un meilleur style de vie et je lui en suis reconnaissant. »

 

Plus de 1 400 enfants profitent du programme « Share the Music » avec l'aide de la Journée du miracle CIBC

Le 1er février 2011, un groupe diversifié de jeunes provenant d'écoles de la région de Toronto ont pris part à une soirée de musique, d'enseignement et d'inspiration rendue possible grâce au programme Share the Music offert par la Corporation of Roy Thomson Hall and Massey Hall. Au cours de cette soirée, le groupe a pu assister à un spectacle de la légende du jazz Wynton Marsalis, en plus d'avoir la chance de rencontrer l'artiste avant le concert.

Financé par la Journée du miracle CIBC depuis maintenant deux ans, Share the Music est un programme d'approche communautaire artistique et pédagogique présenté par la Corporation of Massey Hall and Roy Thomson Hall. Mme Jackie Moss, vice-présidente à la direction, Ressources humaines, et M. James Beattie, directeur général, négociation institutionnelle, investissements en actions, étaient également présents à l'activité, au cours de laquelle ils ont remis à l'organisme un don de 25 000 $ au nom de la Banque CIBC.

« À la Banque CIBC, nous sommes d'avis qu'il est important d'appuyer la jeunesse et la croissance des leaders de demain, explique Mme Moss. Nous sommes honorés de prêter notre concours au programme Share the Music, ainsi qu'à des centaines d'autres initiatives à l'intention des jeunes de nos collectivités. »

Le programme enrichit et inspire les jeunes en les mettant en contact avec des artistes de renommée mondiale et en leur offrant des ateliers didactiques connexes avant les concerts. Les ateliers, habituellement conçus et animés par des interprètes et des éducateurs locaux, sont un mélange de contenu informatif, de prestations musicales et d'activités réciproques qui stimulent et approfondissent la compréhension des élèves à l'égard de la musique. Les participants sont sélectionnés au sein d'écoles prioritaires de la région du Grand Toronto.

« La valeur de cette expérience unique dans la vie et l'éducation d'un enfant est inestimable, précise M. Beattie. Je suis fier que, grâce aux dons de nos clients et de nos employés lors de la Journée du miracle CIBC, nous aidions des enfants à vivre cette expérience enrichissante qui ne leur serait pas accessible autrement. »

Consultez la liste des activités du programme Share the Music (en anglais seulement) pour avoir une idée de la saison 2010-2011 où Vivaldi et Ladysmith Black Mambazo, entre autres, sont à l'honneur.

Share the Music