Lorsque vous travaillez, vous puisez dans une seule source de revenus pour régler vos dépenses courantes : votre chèque de paie ou, si vous êtes travailleur autonome, les bénéfices tirés de vos activités.

Une fois à la retraite, les choses peuvent se compliquer. Vos revenus peuvent provenir de plusieurs sources, qui peuvent être accessibles à des âges différents.

Lorsque vous prendrez votre retraite, vous aurez besoin d’un plan qui réponde à vos besoins en matière de revenu. Avec un peu de préparation (et cela peut inclure les questions fiscales), résoudre le casse-tête de vos revenus de retraite est peut-être plus facile que vous le pensez.

 

Étape 1 – Déterminez vos sources de revenus et le moment où vos revenus de retraite seront versés

Tout d’abord, passez en revue les sources de revenus sur lesquelles vous pourrez compter à la retraite. Elles peuvent inclure un régime de retraite d’employeur, le Régime de pensions du Canada ou le Régime de rentes du Québec, d’autres pensions publiques comme la Sécurité de la vieillesse (SV) et le Supplément de revenu garanti (SRG) et vos avoirs détenus dans des régimes d’épargne-retraite enregistrés (REER), des comptes d’épargne libre d’impôt (CELI) et des comptes non enregistrés.

Vous pouvez décider à quel moment les prestations du RPC, du RRQ et de la SV commenceront à être versées. Vous pouvez recevoir les prestations du RPC ou du RRQ dès l’âge de 60 ans ou au plus tard à l’âge de 70 ans. Pour la SV, l’admissibilité commence à l’âge de 65 ans, mais peut être reportée jusqu’à l’âge de 70 ans. Si vous retardez le versement de vos prestations du RPC, du RRQ ou de la SV, vous obtiendrez un versement mensuel plus élevé en récompense de votre patience. Un régime de retraite d’employeur peut également offrir plusieurs dates de début.

Le gouvernement fédéral propose une calculatrice du revenu de retraite, qui permet d’estimer le montant de vos prestations du RPC, du RRQ, de la SV et du SRG. Les revenus tirés des régimes de retraite d’employeur et de l’épargne privée complèteraient les prestations gouvernementales.

 

Étape 2 – Renseignez-vous sur le traitement fiscal de vos revenus de retraite

La plupart des sources de revenus de retraite sont pleinement imposables, à l’instar de vos revenus d’emploi.

Votre compte d’épargne libre d’impôt peut être une source de revenus exonérés d'impôt. Les sommes retirées d’un CELI ne sont pas comptabilisées dans votre revenu imposable.

Vous pourriez réduire votre impôt en demandant des crédits d’impôt comme le montant en raison de l’âge à partir de 65 ans et le montant pour revenu de pension. Le revenu de retraite admissible peut également être fractionné entre les conjoints, ce qui permet de réduire l’impôt global applicable à votre ménage, si vous êtes marié ou vivez en union de fait. Il est possible d’allouer jusqu’à la moitié de son revenu de retraite à son conjoint afin que les revenus soient répartis sur deux déclarations de revenus au lieu d’une, ce qui peut réduire l’impôt.

N’oubliez pas que certaines prestations gouvernementales (comme la SV et le SRG) sont récupérées au moyen d’un impôt spécial si votre revenu imposable dépasse un seuil donné. Par exemple, votre prestation de la SV de 2018 sera réduite si votre revenu net annuel de toutes provenances est supérieur à 73 756 $, sur la base, notamment, des revenus figurant sur votre déclaration de revenus de 2017.

 

Étape 3 – Élaborez un plan pour le revenu de retraite

Une fois que vous avez déterminé vos sources de revenu de retraite et les options quant au début du versement, il convient de décider à quel moment vous commencerez à recevoir les prestations et à effectuer les retraits, pour servir au mieux vos objectifs.

D’une certaine façon, vous avez peut-être plus de contrôle sur vos revenus une fois à la retraite que durant vos années de vie active. Par exemple, entre les âges de 60 ans et de 65 ans, vous pourriez puiser dans vos sources de revenus pleinement imposables (comme un REER), en attendant de recevoir la prestation de la SV. Ensuite, quand vous commencerez à recevoir la SV, entre les âges de 65 ans et de 70 ans, vous pourrez retirer des fonds de votre CELI.

Pourquoi cette stratégie? Les retraits de REER figurent dans votre déclaration de revenus annuelle et sont inclus dans le calcul qui déterminera votre admissibilité aux pensions publiques fondées sur le revenu comme la SV et le SRG. En revanche, comme les retraits de votre CELI ne sont pas imposables, ils n’entraîneront pas la récupération de la SV et du SRG. Si vous commencez par les retraits de REER et poursuivez par les retraits de CELI, cela vous aidera à préserver la prestation de la SV et le SRG qui vous seront versés durant la retraite.

La création de votre plan de revenu de retraite peut vous aider à organiser vos sources de revenus pour réaliser vos objectifs personnels. Votre plan sur mesure dépend de votre situation particulière, de vos besoins et préférences. Vous pouvez faire appel à un conseiller, qui vous aidera à passer en revue vos options, à élaborer une stratégie visant à réduire vos impôts, à maximiser vos fonds disponibles et à choisir le bon moment pour recevoir ces revenus.