Prendre le pouls de votre entreprise

Analyser et gérer votre entreprise :

Comprendre et gérer les facteurs de revenu qui figurent à l'état des résultats et au bilan de votre entreprise vous permettra de l'administrer de façon plus efficace et plus rentable.

Voici certaines des choses que vous devriez faire pour vous assurer de rester sur la bonne voie.


Gérer l'état de vos résultats :   

1. Comparez la croissance de vos revenus avec la croissance de vos bénéfices nets.

Toutes choses étant égales, la croissance de vos bénéfices nets devrait être analogue ou supérieure à la croissance de vos revenus. Lorsque la croissance de vos bénéfices nets est supérieure à la croissance de vos revenus, c'est une bonne nouvelle, puisque cela signifie que vous administrez votre entreprise de manière plus rentable. Par contre, si la croissance de vos bénéfices nets est inférieure à la croissance de vos revenus (p. ex., le revenu a progressé de 25 % tandis que le nouveau bénéfice n'a augmenté que de 5 %), cela signifie que votre entreprise fonctionne avec une marge bénéficiaire à la baisse.

Voici quelques questions que vous devez vous poser :

  • Mon entreprise a-t-elle subi des changements majeurs dans les domaines suivants :
    • Le taux d'imposition
    • Les intérêts débiteurs
    • Les frais généraux
    • Le coût des marchandises vendues
    • La composition de la clientèle
    • La concurrence

Les éléments énumérés ci-dessus peuvent avoir une incidence sur les bénéfices nets de votre entreprise, alors assurez-vous d'analyser la situation afin de découvrir si ces changements importants sont temporaires ou permanents. Par exemple, il se peut que le coût des marchandises vendues soit temporairement touché en raison de pénuries d'approvisionnement ou qu'il soit touché de façon permanente en raison de frais pour inventaire périmé ou de frais d'expédition, pour se conformer aux règlements gouvernementaux.


2. Comparez la croissance de vos revenus avec le coût des marchandises vendues (CMV) et la croissance des frais généraux.

Habituellement, c'est une bonne nouvelle lorsque la croissance de vos revenus est supérieure au CMV et à la croissance des frais généraux, puisque cela signifie que vous gérez très bien le CMV et les frais généraux. Par contre, si les CMV ou les frais généraux augmentent plus rapidement que les revenus, alors il faudra en faire une gestion plus serrée. Soit vous investissez pour faire face à la croissance future, soit vous perdez de vue le contrôle des coûts.
 

Gérer votre bilan :

3. Comparez la croissance de vos revenus avec la croissance de vos comptes clients.

La croissance de vos comptes clients devrait être analogue ou inférieure à la croissance de vos revenus. Si la croissance de vos comptes clients est de beaucoup supérieure à celle de vos revenus, il faudra étudier la situation. Par exemple, si les revenus se sont accrus de 10 % et les comptes clients de 50 %, cela signifie que les clients prennent trop de temps pour vous payer. En définitive, ils utilisent une grande partie de vos liquidités et ils font diminuer votre flux de trésorerie. Voici quelques questions que vous devez vous poser lorsque la croissance de vos comptes clients est supérieure à celle de vos revenus :

  • Existe-t-il, parmi mes comptes clients certains que je n'aurais pas identifiés?
  • Est-ce que j'accorde trop d'attention à la croissance du revenu, au détriment de la gestion des comptes clients?
  • Suis-je capable de trouver un équilibre entre mon désir de recouvrer mes comptes clients rapidement et celui de mes clients de payer leurs factures plus tard?


4. Comparez la croissance du coût des marchandises vendues (CMV) avec la croissance de votre inventaire

Toutes choses étant égales, la croissance de l'inventaire est l'équivalent sur un bilan de la croissance du CMV sur l'état des résultats. Si l'évolution positive dans l'inventaire est supérieure à l'évolution positive du CMV, c'est probablement que l'entreprise maintient un inventaire plus important qu'auparavant. Posez-vous les questions suivantes :

  • Mon inventaire me coûte-t-il plus cher?
  • Quel est le volume de mon inventaire (en unités)?
  • S'agit-il de produits finis ou de matières premières?
    • S'il s'agit de produits finis, alors les ventes ralentissent-elles?
    • S'il s'agit de matières premières, y a-t-il une raison particulière?


Vous devriez ensuite vous demander :

  • La raison est-elle liée à la préparation de l'inventaire?
  • Avons-nous acheté trop de matières premières?
     

Comme vous le savez probablement, les deux catégories d'actif qui demandent la gestion la plus élaborée sont les comptes clients et l'inventaire. Des sommes considérables de liquidités sont nécessaires pour que vous puissiez convenablement supporter les deux. Si la rotation de l'inventaire n'est pas adéquate et que les comptes clients ne sont pas, par la suite, recouvrés à temps, l'entreprise peut subir une perte importante de ses profits.

Pour assurer une gestion efficace de votre entreprise, veillez à mettre l'accent sur tous ses secteurs, pas seulement sur les ventes et la production de revenus.


Savoir comment démarrer solidement

Démarrez votre nouvelle entreprise avec des idées de planification et conseils d’experts du Programme Démarrage solide CIBC pour les PME.

Pour en savoir plus

Outils et ressources