Transcription : Portraits

[Une femme est assise sur une chaise de metteur en scène, dans une pièce ou un studio vide, pendant que le metteur en scène frappe ses mains ensemble en guise de signal d’action.]

Jen Mann : Pour moi, peindre un portrait, c’est beaucoup plus que la simple représentation du visage d’une personne. Beaucoup de tension dans mon travail provient de la dualité entre la surface et la substance, car tout en étant réalistes, ces œuvres font appel à une technique peaufinée. Les gens peuvent observer le tableau et voir cette viabilité de surface dans l’œuvre. Mais celle-ci comporte habituellement des nuances et une signification qui en constituent la substance, et c’est ce qui m’intéresse vraiment sur le plan artistique.

[Jen Mann – Artiste]

[La caméra effectue un mouvement panoramique sur le mur d’une galerie sur lequel se trouvent cinq portraits peints par Jen. Nous voyons alors chacun d’eux en gros plan, en alternance avec une vidéo de Jen assise, qui parle directement à la caméra.]

[Portraits, présentés par Gestion privée de patrimoine CIBC]

[Jen marche vers Monika, puis la serre dans ses bras.]

Jen : Bonjour, comment ça va?

>> Monika : Bonjour, comment allez-vous?

>> Jen : Bien, et vous?

>> Monika : Je vais bien, je vais bien.

Monika (voix hors champ) : C’était super de rencontrer Jen! Je me suis tout de suite sentie à l’aise avec elle…

[Monika Deol – Ancienne chroniqueuse et présidente de STELLAR. Cliente de Gestion privée de patrimoine CIBC.]

[Monika et Jen marchent en discutant.]

Monika : et lorsqu’elle m’a d’abord dit : « bien, j’aimerais en apprendre sur vous et sur votre univers », je me suis dit… Eh bien… Vous me regardez et nous sommes en train de prendre un café ensemble. Est-ce que cela ne suffit pas?

[Monika est assise et parle directement à la caméra. Nous voyons ensuite une séquence vidéo montrant les deux femmes assises sur un sofa, en train de discuter.]

Vous êtes venue chez nous et nos enfants étaient ravis de faire votre connaissance.

>> Jen : C’était bien agréable.

>> Monika : Puis, vous les avez photographiés. Dans quelle perspective l’avez-vous fait?

[Jen et Monika sont debout et discutent dans le studio.]

>> Jen (voix hors champ) : J’ai beaucoup travaillé sous l’angle de la projection auparavant, et j’ai pensé les intégrer à votre portrait sous la forme d’un champ de couleur abstrait. C’était une partie très importante de vous qui était peut-être méconnue de certaines personnes.

>> Monika (voix hors champ) : C’est vraiment le cas.

[Nous voyons l’écran de projection avec une image dessus, et Monika pose pour la caméra.]

>> Jen (voix hors champ) : Il y a cette communication et cette collaboration entre, d’une part, une personne qui vous comprend ou qui tente de vous comprendre et, d’autre part, la façon dont vous vous présentez à cette personne. Alors, il y a ce lien de confiance et aussi ce naturel et cette ouverture de part et d’autre.

[Monika est assise devant l’écran pendant que Jen prend des photos d’elle, en utilisant la projection.]

>> Monika (voix hors champ) : En toute honnêteté, je trouve ça exaltant et flatteur de faire peindre son portrait et, en même temps, on se sent très vulnérable et on espère vraiment que la personne qui l’exécute nous saisira bien.

[Jen choisit de la peinture dans un magasin.]

>> Jen (voix hors champ) : Je crois qu’on a toujours une idée de base de ce qu’on pense intéressant pour représenter une personne, et qu’une fois qu’on a fait sa rencontre, cette idée évolue.

[Jen est dans sa maison, assise, et elle regarde des images sur son ordinateur.]

Jen (voix hors champ) : Ce que je souhaite capter, c’est la façon dont la personne se perçoit elle-même, et la manière dont je l’interprète, mais en toute objectivité, sous son meilleur jour. Dans ce portrait, il y a d’innombrables couleurs qui, selon moi, représentent les différentes facettes d’une personnalité, et j’y ai aussi intégré ses enfants en superposition dans la chevelure encadrant son visage.

[Jen peint le portrait de Monika, avec un effet d’accéléré.]

Jen (voix hors champ) : Je crois qu’on cherche tous à créer des liens, à être compris et aussi à comprendre les autres. Alors pour moi, peindre des portraits, c’est une façon d’entrer en relation avec les gens.

[Jen s’éloigne lentement du portrait, puis elle s’en va.]

[Les artistes saisissent vraiment votre image. Nous aussi. Logo de Gestion privée de patrimoine CIBC. Le texte apparaît à l’écran, avec le portrait en arrière-plan.]

[Nous tenons à remercier Monika Deol et Jen Mann.]