Transcription : Un portrait financier

[Un homme est debout sur une toiture et il regarde la ville.]

Charles Pachter (voix hors champ) : Je n’ai jamais trouvé de sens plus profond à ma vie que par la peinture.

[Charles Pachter – Artiste]

Le plus grand défi quand on exécute un portrait? Être en mesure d’observer et de saisir l’essence de son sujet.

[Certaines œuvres artistiques de Charles Pachter en gros plan.]

[Portraits, présentés par Gestion privée de patrimoine CIBC]

[Charles Patcher ouvre la porte à Dr Jozef Straus, Fondateur de JDS Uniphase et client de Gestion privée de patrimoine CIBC.]

Charles : Bonjour! Comment allez-vous?

>> Jozef : Bienvenue, ravi de vous accueillir. Comme c’est beau chez vous… Impressionnant…

>> Charles : Merci beaucoup!

>> Jozef : C’est la première fois que mon portrait est peint ou sera peint officiellement, et ça me rend très enthousiaste.

[Jozef Straus parle directement à la caméra.]

M. Charles Pachter est un artiste renommé qui peint des œuvres magnifiques et fait preuve d’une certaine touche fantaisiste.

[Charles fait faire le tour de la pièce à Jozef et lui montre ses œuvres. Nous voyons d’autres peintures de Charles Patcher en gros plan.]

[Jozef parle directement à la caméra.]

>> Jozef : J’espère qu’il saura capter la fantaisie que je souhaite transmettre.

[Charles prend des photos de Jozef à l’aide d’une tablette.]

>> Charles : Comme ça, comme ça, c’est bien. C’est beau, très beau.

Charles (voix hors champ) : Il faut trouver l’essence. C’est dans la subtilité de ce sourire, cette étincelle dans son regard. Il faut capter ce moment heureux où tout le temps que vous avez passé à communiquer et à apprendre à vous connaître mutuellement se traduira affectueusement par une parcelle de l’âme de cette personne.

[Les deux hommes sont assis sur un sofa et discutent, puis ils se rendent à une table pour prendre d’autres photos.]

>> Jozef : Avant de rencontrer la personne, on n’a aucune idée. Un homme entre chez un étranger, et il doit le mettre en confiance, puis l’amener à se détendre. Ensuite, il saura comment bien vous représenter.

[Charles Patcher est assis devant son ordinateur et il regarde une photo de Jozef Straus.]

>> Charles (voix hors champ) : À un moment donné, cette image de lui et cette gestuelle m’ont tout simplement conquis. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose d’impressionnant dans ces gestes.

[Charles arrive dans son studio. Il allume les lumières et commence à peindre le portrait.]

Charles (voix hors champ) : Je crois que les neuf premières heures ont été fondamentales. L’anxiété créative m’envahissait, mais je savais que le moment le plus crucial viendrait lorsque j’ai pris mon crayon; on espère de tout cœur qu’on réussira à créer la bonne impression. 

[Musique. Nous voyons Charles peindre le portrait en accéléré.]

Charles (voix hors champ) : Tous ces éléments contribuent à la communication des émotions qu’ils viennent susciter en moi et que je chercherai à rendre avec intensité, délicatesse et franchise. Il s’agit de capter cette spontanéité, ce moment, et de se dire « voilà… Je ne dois pas perdre cela, je dois m’y accrocher. » Et c’est ainsi que commence ma démarche.

[Charles peint, avec un effet d’accéléré. Il se recule de la peinture lorsqu’il a terminé.]

Charles : Puis, je me dis intérieurement « oui, voilà, ça marche… ça marche ».

[Charles parle directement à la caméra.]

[Nous voyons des sections du portrait terminé, en gros plan.]

>> Jozef (voix hors champ) : Si une personne nous saisit et nous comprend, c’est très gratifiant, parce que nous sommes alors sur la même voie. 

[Nous voyons le portrait terminé en entier, sur le mur.]

[Les artistes saisissent vraiment votre image. Nous aussi. Logo de Gestion privée de patrimoine CIBC. Le texte apparaît à l’écran, avec le portrait en arrière-plan.]

[Nous tenons à remercier Dr Jozef Straus et Charles Pachter.]