De quoi s’agit-il?

Bien que les fraudeurs mènent leurs activités en tout temps, ils manifestent plus d’entrain pendant la période des Fêtes alors que les gens achètent plus, surtout en ligne. Ils emploient diverses stratégies dans l’espoir de vous convaincre d’envoyer de l’argent, de télécharger des logiciels qui sont en fait malveillants ou de divulguer des renseignements personnels ou financiers.

Comment les fraudeurs s’y prennent

  1. Les fraudeurs envoient des courriels qui reproduisent les avis d’expédition de sociétés légitimes, comme UPS et FedEx. Ces courriels contiennent un lien en pièce jointe qui, une fois sélectionné, enclenche le téléchargement d’un logiciel malveillant ou une demande de renseignements personnels et bancaires.
  2. Les fraudeurs laissent un avis sur la porte de la victime l’informant qu’il était absent lors de la livraison d’un colis et l’invitant à composer le numéro de téléphone indiqué. Lorsque la victime compose le numéro, le fraudeur au bout du fil tente d’obtenir ses renseignements personnels et bancaires.

  1. Les fraudeurs volent les numéros de compte et les NIP des cartes-cadeaux et laissent les cartes sur l’étalage au magasin. Une fois que les cartes sont achetées, les fraudeurs dépouillent les cartes de leur valeur sans que la victime s’en rende compte.
  2. Les fraudeurs envoient des courriels d’hameçonnage et des fenêtres contextuelles publicitaires offrant des cartes-cadeaux gratuites. Lorsque la victime sélectionne le lien ou l’annonce dans le courriel, un logiciel malveillant est téléchargé, ou bien la victime est invitée à fournir ses renseignements personnels et bancaires.

  1. Les fraudeurs utilisent des courriels ou des publications sur les médias sociaux pour rediriger les victimes vers le site Web d’une organisation ou d’un organisme de bienfaisance fictif qui fait appel aux émotions pour solliciter des dons. Les fraudeurs n’acceptent que certains modes de paiement, comme les virements télégraphiques ou les cartes de crédit prépayées, pour qu’il soit difficile pour la victime de récupérer les fonds par la suite.

  1. Les médias sociaux sont utilisés par les fraudeurs pour inviter les gens à participer à un échange de cadeaux, où la victime croit qu’en donnant un cadeau, elle en recevra plusieurs en retour. Ce type d’escroquerie constitue une fraude de type pyramidal parce que les gens doivent inviter leurs amis à s’y joindre. Les fraudeurs peuvent également demander aux participants de fournir des renseignements personnels et bancaires, comme leurs adresses ou des renseignements sur les virements électroniques.

Signes qu’il s’agit de fraude

  • Erreurs grammaticales, logos flous ou image de marque imparfaite sur les sites Web et dans les courriels
  • Tentatives de créer un sentiment d’urgence pour vous obliger à acheter ou à envoyer de l’argent immédiatement 
  • Cartes-cadeaux dont le code de sécurité est exposé ou autres signes de falsification 
  • Méthodes de paiement inhabituelles et difficilement réversibles, comme le virement bancaire ou les cartes prépayées
  • Si l’offre vous semble trop belle pour être vraie, c’est qu’elle l’est sans doute

Comment vous pouvez vous protéger

  • Ouvrir de pièces jointes ou des liens dans des courriels non sollicités.