De quoi s’agit-il?

Dans le cas de fraude liée à l’ARC, les contribuables reçoivent des communications frauduleuses par message texte, par courriel, par téléphone ou par lettre de la part d’une personne prétendant représenter l’Agence du revenu du Canada (ARC). Les arnaqueurs poussent les victimes à payer un solde supposément impayé ou à fournir des renseignements personnels pour obtenir un remboursement d’impôt.

Comment les fraudeurs s’y prennent :

  1. Vous recevez un appel ou un enregistrement vocal d’une personne qui prétend représenter l’ARC et exige le paiement immédiat d’impôts qui sont supposément exigibles. 
  2. Le fraudeur ou l’enregistrement peut vous menacer qu’un mandat d’arrêt sera délivré si vous n’effectuez pas un paiement immédiatement.
  3. Le fraudeur demande des renseignements personnels et bancaires, comme votre numéro d’assurance sociale ou votre numéro de carte de crédit.
  4. Les victimes perdent leur argent en payant une dette fictive et leur identité est volée après avoir fourni des renseignements confidentiels.

Signes qu’il s’agit d’une fraude :

  • La demande de paiement est urgente et on vous oblige à utiliser des modes de paiement inhabituels, tels que des bitcoins ou des cartes de crédit prépayées.
  • Le demandeur utilise un langage agressif ou menace de vous faire arrêter. 
””

Comment vous pouvez vous protéger :

  • Fournir vos renseignements personnels ou bancaires lorsqu’ils sont sollicités par un inconnu et que vous n’êtes pas à l’origine du contact.
  • Se fier aux renseignements indiqués sur l’afficheur pour identifier l’appelant, car les numéros peuvent être usurpés pour donner l’impression qu’ils proviennent d’une source légitime.
  • Se précipiter pour effectuer un paiement, surtout si vous êtes menacé. Prenez votre temps pour déterminer la légitimité de la situation.
  • Rencontrer quelqu’un dans un lieu public pour effectuer un paiement à l’ARC.