De quoi s’agit-il?

Le fraudeur fournit d'abord un service à un client, puis, pendant que le client paie sa facture, le fraudeur enregistre son NIP et échange sa carte contre une autre qui lui ressemble. Une fois que le fraudeur a la carte et le NIP de la victime, il peut accéder à ses comptes bancaires et en épuiser les fonds. Cette technique est généralement utilisée lorsqu’on fait appel à des services de livraison, par exemple la livraison de pizzas ou les services de taxi.

Comment fonctionne l’échange de carte dans  un taxi :

  1. La victime entre dans le taxi, lequel a été dépêché par une entreprise de service de taxi légitime.
  2. Une fois à destination, la victime paie pour le service en insérant sa carte bancaire et en consignant son NIP dans le terminal altéré.
  3. Le terminal affiche un message d’erreur indiquant que l’opération n’a pu être traitée.
  4. Le fraudeur reprend le terminal sous prétexte qu’il essaie de corriger l’erreur. À ce moment, le fraudeur remplace la carte de la victime par une carte similaire, mais sur laquelle un autre nom est indiqué.
  5. La victime croit avoir payé et quitte le taxi sans réaliser l’échange.

Signes d’un échange de carte :

  • Le chauffeur prend le terminal, qui contient toujours votre carte, pour « régler le problème ».
  • L’opération n’apparaît pas sur votre relevé bancaire, car le terminal altéré a enregistré votre NIP au lieu de traiter un paiement.
  • Vous remarquez que vous détenez une fausse carte bancaire qui ressemble à la vôtre. La fausse carte portera le nom de quelqu'un d'autre ou ne portera pas de nom du tout.
””

Comment vous pouvez vous protéger :

  • Quitter sa carte des yeux. Lorsqu’on vous remet votre carte après avoir payé, assurez-vous que c’est bien la vôtre et non une carte qui lui ressemble.

  • Vérifiez régulièrement vos relevés bancaires pour repérer toute opération inconnue.