Mettez de l’ordre dans vos finances et prenez-en le contrôle

Détenez-vous des comptes bancaires, des placements et des régimes d’épargne enregistrés dans différentes institutions? Si oui, vous n’êtes pas la seule personne dans cette situation. Vous ressemblez peut-être un peu à Sandra.

Depuis qu’elle est entrée sur le marché du travail il y a 20 ans, Sandra a effectué des cotisations à son régime enregistré d’épargne-retraite (REER) chaque année. Au début, elle versait habituellement sa cotisation tout juste avant la date limite.

D’autres fois, elle suivait les recommandations d’amis et investissait dans un fonds commun une année et dans un autre l’année suivante.


Savez-vous ce que vous possédez?

Comme elle est bien occupée par sa carrière, Sandra n’a pas beaucoup réfléchi à ses placements. De fait, elle a accumulé de nombreux placements au fil des ans et, parfois, elle ne prend pas le temps de regarder tous ses relevés.

Elle n’a réalisé qu’elle ne savait pas ce qu’elle possédait que lorsque son nouveau spécialiste en services financiers CIBC le lui a demandé en remplissant son État de la valeur nette. Cette constatation l’a vraiment dérangée car elle était en train de mettre à jour son testament et elle ne pouvait pas facilement dresser la liste de tous ses avoirs ou donner une description exacte de sa valeur nette.

Le fait d’avoir des placements dispersés comme ceux de Sandra comporte des problèmes comme ne pas bien connaître sa situation financière exacte et la possibilité de payer plus de frais qu’qu’il ne faut. Mais les plus grands inconvénients ont trait au rendement et à l’impôt.


Avoir un portefeuille vraiment diversifié

En investissant dans différents fonds communs de placement par l’intermédiaire de différentes institutions, Sandra croyait que ses placements seraient plus diversifiés. En fait, ces placements étaient moins diversifiés, car ils se chevauchaient très souvent.

Par exemple, le spécialiste en services financiers de Sandra lui a indiqué que ses trois fonds canadiens détenaient souvent les mêmes actions et qu’ils n’étaient donc pas très diversifiés. Si l’une de ces actions affiche un piètre rendement, les trois fonds en souffrent.

De plus, comme Sandra n’avait pas de vue d’ensemble de ses placements, environ les trois quarts des titres de son portefeuille étaient à revenu fixe. Après avoir examiné son profil d’investisseur, son spécialiste en services financiers lui a indiqué que son portefeuille était loin d’être optimal compte tenu de ses objectifs, de son horizon de placement et de sa tolérance au risque.

En fait, son portefeuille était plus prudent que ce que lui permettait son profil de risque. Sandra pouvait prendre davantage de risques afin d’atteindre ses objectifs à long terme.

 

Réduire au minimum l’impôt à payer

À mesure que Sandra a progressé dans sa carrière, son salaire a considérablement augmenté au fil des ans. Mais elle paie aussi beaucoup plus d’impôt qu’avant. En regroupant ses placements, elle pourrait réduire sa facture d’impôt.

Voici un des avantages d’avoir une vue complète de tous ses placements. Les taux d’imposition des gains en capital et des dividendes de sociétés canadiennes sont inférieurs à ceux des revenus d’intérêts. Il serait donc avantageux, du point de vue de l’impôt, que Sandra détienne des actions et des fonds communs de placement en actions – qui produisent des gains en capital et des dividendes – dans un compte non enregistré. Puis, elle devrait inclure dans son REER et son compte d’épargne libre d’impôt (CELI) des actifs produisant des intérêts, comme des fonds communs de placements de titres à revenu fixe, internationaux ou de marchés émergents. Elle profiterait ainsi des taux d’imposition inférieurs des gains en capital et des dividendes et ses revenus d’intérêts s’accumuleraient à taux composé en franchise d’impôt.

En regroupant les placements de Sandra, son spécialiste en services financiers pourra plus facilement les répartir entre ses comptes enregistrés et non enregistrés de la façon la plus avantageuse possible sur le plan fiscal. Cela aidera aussi Sandra à avoir un meilleur contrôle sur ses finances et, par conséquent, sur son avenir.


Étapes suivantes

Sandra a également reçu, de son spécialiste en services financiers, des conseils sur les prochaines mesures à prendre. Une fois qu’elle aura regroupé tous ses comptes, elle pourra examiner des possibilités de réduire les intérêts qu’elle paie sur sa marge de crédit et ses cartes de crédit ainsi que les frais sur son compte-chèques et son compte d’épargne. Elle pourrait en parler avec son spécialiste en services financiers lors d’une prochaine rencontre et pourrait ainsi conserver une plus grande partie de son argent.


Quelle est votre attitude face au risque?

Répondez à ce jeu-questionnaire pour savoir à quel point vous êtes casse-cou…

  1. Si vous le pouviez, essaieriez-vous quelque chose de nouveau tous les jours?
  2. Lorsque vous voyagez, laissez-vous place à des escapades spontanées, sans tout planifier?
  3. Aimez-vous les sports extrêmes (p. ex., le parachutisme, l’escalade, la course automobile)?
  4. Préférez-vous explorer une nouvelle ville plutôt que de relaxer à la plage?
  5. Si vous héritiez de 10 000 $ d’une grand-tante, seriez-vous plus susceptible d’aller magasiner que de rembourser vos dettes?
  6. Vos amis vous considèrent-ils comme quelqu’un qui prend des risques?
  7. Habituellement, lorsque vous avez une décision importante à prendre, suivez-vous votre instinct?
  8. Vous sentez-vous mieux après avoir dépensé?
  9. Lorsque vous avez acheté votre voiture, avez-vous choisi celle qui vous plaisait sans vous soucier du prix?
  10. Êtes-vous d’accord avec l’adage « advienne que pourra »?


Si vous avez répondu « OUI » à…

0-3 questions:
« J’ai besoin de tout contrôler! » (aversion au risque)

4-6 questions:
« J’aime bien mettre un peu de piquant dans mon existence » (neutre au risque)

7-10 questions:
« Amenez-en des sensations fortes! » (recherche du risque)

Pour en savoir davantage sur votre profil de risque et votre tolérance au risque, ainsi que sur la façon dont votre portefeuille de placements devrait en tenir compte, communiquez avec votre spécialiste en services financiers CIBC.



Pour commencer