Serez-vous prêt à prendre votre retraite?

Selon Statistiques Canada, les baby-boomers représentent près du tiers de la population canadienne. Comme il est difficile de prévoir l’impact d’une récession et d’un marché boursier volatil sur vos placements, voici quelques conseils qui vous aideront à rester sur la bonne voie en vue de profiter d’une retraite confortable.

Vos placements : établissez les priorités

Vous avez besoin d'une stratégie à deux volets : Le premier volet consiste à stabiliser les avoirs dont vous aurez besoin bientôt et l'autre consiste à faire croître l'épargne dont vous aurez besoin à plus long terme. Examinez votre horizon de placement, c'est-à-dire la période de temps qui s'écoulera avant que vous n'accédiez à votre épargne, afin de choisir la bonne combinaison de titres, de placements à revenu fixe (CPG) et de placements en espèces. Pour ce faire, consultez notre calculateur de placement. Ensuite, établissez vos priorités selon trois horizons de placements différents. Les avoirs dont vous n'aurez pas besoin pendant dix ans ou plus pourraient être investis de façon importante dans des actions, qui offrent un plus grand potentiel de croissance que les obligations et les espèces et quasi-espèces. Les CPG et les obligations peuvent offrir une plus grande stabilité et un potentiel de croissance plus modeste et conviennent bien pour les avoirs dont vous aurez besoin d'ici trois à cinq ans. Les titres du marché monétaire offrent encore plus de stabilité pour les fonds dont vous aurez besoin dans un an ou deux.
 

Vos dépenses : établissez un budget pour la retraite

Faites le suivi de vos dépenses pendant quelques mois. Vous saurez ainsi où va votre argent et serez mieux en mesure de gérer vos finances. Une fois que vous aurez établi un budget, modifiez-le en fonction des dépenses que vous prévoyez faire une fois que vous serez à la retraite. Certaines de vos dépenses actuelles seront remplacées par d’autres dépenses. Par exemple, vous n'aurez plus à payer de frais de transport pour vous rendre au travail tous les jours, mais vous aurez plus de frais de soins de santé à payer à mesure que vous vieillirez. Essayez d'anticiper les changements qu’entraînera votre nouveau mode de vie, qui pourrait comporter plus de voyages et de nouveaux passe-temps. Le fait de mettre sur papier les coûts prévus vous aidera à évaluer le revenu qu’il vous faudra pour répondre à vos besoins.

 

Votre revenu : assurez-vous qu'il soit suffisant

Votre revenu de retraite proviendra sans doute de diverses sources, comme le régime de retraite d’un employeur, d’une rente viagère, du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada, et d’un REER. La « règle du 4 % » peut vous aider à savoir si votre épargne suffira à payer les dépenses qui ne sont pas couvertes par d’autres sources de revenus. Selon cette règle, il est probable à 90 % que votre épargne dure pendant 30 ans si vous ne retirez pas plus de 4 % de celle-ci la première année de votre retraite, puis que vous augmentez les retraits selon le taux d'inflation au cours des années suivantes. Si vous pensez que vous devrez retirer plus de 4 % de votre épargne la première année, songez à réduire vos dépenses. Vous pourriez également trouver des moyens de repousser le moment où vous retirerez des fonds de votre épargne, notamment en travaillant une fois à la retraite ou en reportant la retraite d'un an ou deux.



Pour commencer