Qu’est-ce qu’un FERR?

Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est l’instrument d’épargne-retraite privilégié par la plupart des Canadiens. D’ailleurs, ceux qui maximisent leurs cotisations pendant leurs années de travail sont bien récompensés.

Cela dit, lorsqu’arrivera le moment de votre retraite, il vous faudra convertir votre épargne-retraite en revenu de retraite. Les REER ont une durée limitée et vous devez les liquider avant la fin de l’année de votre 71e anniversaire. De plus, ils sont entièrement imposables s’ils sont encaissés en espèces. Que pouvez-vous faire pour convertir efficacement votre épargne en revenu de retraite? Une des solutions les plus efficaces consiste à ouvrir un compte FERR. C’est l’une des options les plus souples et les plus avantageuses sur le plan fiscal pour produire un revenu de retraite.
 

Qu'est-ce qu'un FERR?

Un FERR est en quelque sorte le prolongement du REER, mais à la différence suivante : il ne permet pas d’effectuer des cotisations régulières; seulement des retraits. En fait, le FERR a été conçu essentiellement pour fournir un revenu de retraite continu. Voici comment un FERR fonctionne :

  • Transfert d’actifs : Le FERR ne peut recevoir que les transferts d’actifs provenant d’un REER ou d’un FERR détenu par vous ou un conjoint ou conjoint de fait décédé, d’un régime de pension enregistré ou d’un régime de participation différée aux bénéfices. Vous ne pouvez verser de cotisations à un FERR (sauf exceptions).
  • Épargne à l’abri de l’impôt : Comme le REER, le FERR est un instrument d’épargne à l’abri de l’impôt qui vous permet de prendre des décisions de placement. Avec le FERR, vous pouvez personnaliser entièrement une stratégie de placement en fonction de vos besoins financiers.
  • Retraits réguliers : Chaque année, vous devez retirer un montant minimal de votre FERR. Le retrait minimal correspond à un pourcentage des actifs de votre FERR, pourcentage qui augmente avec l’âge. Par exemple, le retrait minimal d’un FERR est de 7,38 % à 71 ans (la dernière année au cours de laquelle vous pouvez détenir un REER) et plafonne à 20 % à partir de 94 ans.

Tout comme pour les REER, les montants retirés d’un FERR sont imposables. Le FERR ne prévoit aucun retrait maximal.
 

Pourquoi opter pour un FERR à la retraite?

Plusieurs raisons incitent les gens à privilégier le FERR pour accroître leur revenu de retraite :
 

Flexibilité des retraits : Le FERR est une option très souple qui vous permet de structurer votre régime de revenu de retraite selon vos besoins. Par exemple, vous pourriez décider de retirer plus d’argent au cours de vos premières années de retraite, soit pendant vos années les plus actives, quitte à réduire le montant des retraits plus tard. Ou au contraire, vous pourriez décider de reporter les plus gros retraits à plus tard en prévision de frais médicaux additionnels. Vous pourriez également choisir de retirer de plus grosses sommes à un moment précis de l’année pour couvrir certaines dépenses prévues (les vacances d’hiver, par exemple). Le FERR est un instrument souple qui vous permet de tirer un revenu de retraite selon vos besoins.
 

Une épargne qui demeure à l’abri de l’impôt : Même si vous êtes tenu de retirer un montant minimal de votre FERR chaque année, le reste de votre épargne demeure à l’abri de l’impôt. Ce qui signifie que les placements qui se trouvent dans votre FERR continuent à fructifier à l’abri de l’impôt pendant votre retraite. Comme bon nombre de gens vivent entre 20 et 30 ans à la retraite, cet abri fiscal est intéressant, car il procure une croissance composée des placements, souvent nécessaire à la retraite.
 

La maîtrise de vos placements : Le FERR offre les mêmes choix de placement que le REER. Tout comme vous aviez mis en place une stratégie de placement pour épargner en vue de la retraite, vous pouvez maintenant établir une stratégie de placement pour subvenir à vos besoins de revenu à la retraite.

Si, par exemple, vous prenez votre retraite assez tôt et pensez vivre jusqu’à plus de 80 ans, vous pourriez investir une partie de votre FERR dans des placements plus risqués (comme des actions) pour profiter d’un rendement potentiel plus élevé à long terme. Par contre, si pour vous la sécurité est une priorité au cours de votre retraite, on vous conseillera plutôt d’investir dans des produits de placement à revenu garanti. Avec le FERR, c’est vous qui décidez.
 

Possibilité de convertir votre épargne en rente à une date ultérieure : Si au cours de votre retraite vous décidez qu’il est plus important pour vous de toucher un revenu régulier garanti que d’avoir une souplesse de placement, vous pouvez transférer une partie ou la totalité des actifs de votre FERR à une compagnie d’assurance pour acheter une rente et ce, tout en gardant les avantages de l’abri fiscal. Dans ce cas, vous ne payez de l’impôt que sur les rentes qui vous sont versées.
 

Pour vos régimes enregistrés d’épargne-retraite immobilisés : FRV, FRRI, FRVR et FERR prescrits

Les FERR conviennent très bien aux titulaires d’un REER, mais bon nombre de gens participent à un régime de pension enregistré ou ont transféré leur épargne à un REER immobilisé ou à un compte de retraite immobilisé (CRI).

L’épargne immobilisée ne peut être transférée dans un FERR, cependant, il existe trois instruments de revenu de retraite similaires : le fonds de revenu viager (FRV), le fonds de revenu de retraite immobilisé (FRRI) et le fonds de revenu viager restreint (FRVR), qui fonctionnent presque comme les FERR mais qui sont conçus pour l’épargne immobilisée.

Les FRV, les FRRI et les FRVR prévoient un retrait minimal annuel comme les FERR, mais ils imposent un plafond de retrait annuel. La méthode utilisée pour calculer cette limite annuelle de retrait n’est pas la même pour les FRV, les FRRI et les FRVR; nous vous invitons donc à discuter de ces trois options avec un conseiller CIBC. De plus, certaines législations ont créé un instrument de revenu de retraite relativement nouveau pour l’épargne immobilisée — le FERR prescrit — qui prévoit un retrait minimal annuel mais qui n’impose aucun plafond de retrait.

La disponibilité des FRV, des FRRI, des FRVR et des FERR prescrits dépend de la loi (provinciale ou fédérale) qui régit vos fonds immobilisés et de la province (si la loi est provinciale).
 

Demandez l'avis de votre conseiller CIBC

Si vous êtes à quelques années de votre retraite ou si vous aurez 71 ans avant la fin de l’année, n’attendez pas la dernière minute pour mettre en place une stratégie de revenu de retraite. Que ce soit pour définir une répartition d’actif ou une stratégie de retrait des fonds, il faut prendre plusieurs facteurs en considération lorsque vient le temps de convertir un régime d’épargne-retraite en régime de revenu de retraite.

Un conseiller CIBC peut vous aider à déterminer les options de revenu de retraite les mieux adaptées à vos besoins.


Pour commencer