Rente ou paiement forfaitaire? Comment faire le bon choix?

Rationalisation. Restructuration. Réduction des coûts. D’énormes déficits gouvernementaux et une économie en crise ont fait de ces mots une réalité, tant dans le secteur public que privé.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous? Peut-être l’offre d’une indemnité de départ. Si votre employeur offre un régime de retraite, vous aurez peut-être une décision importante à prendre : devriez-vous rester inscrit au régime et recevoir une rente quand vous y serez admissible ou accepter un paiement forfaitaire dès maintenant?

La réponse dépend de nombreux facteurs, dont votre âge, votre état civil, votre tolérance au risque, vos dépenses prévues, vos besoins de revenu avant et pendant la retraite et vos autres objectifs financiers. Votre spécialiste en services financiers CIBC peut vous aider à mettre au point une stratégie qui tirera le meilleur parti de votre indemnité, mais voici quelques raisons pour lesquelles vous pourriez préférer une option à une autre.
 

Avantages et inconvénients de la rente

Que vous participiez à un régime à prestations déterminées ou à un régime à cotisations déterminées, les deux sont conçus pour vous procurer un revenu pendant le reste de votre vie. Dans un régime à prestations déterminées, le montant sera normalement établi en pourcentage de vos gains à temps plein. Dans un régime à cotisations déterminées, le montant dépendra des sommes que vous et votre employeur avez cotisées au fil des ans, en plus de la croissance. En cas de décès, votre conjoint ou conjoint de fait pourrait avoir droit à une prestation de survivant à vie.

En présumant que le régime et l’employeur sont solvables, peu importe l’évolution des taux d’intérêt ou des marchés financiers, la rente vous garantit un revenu constant chaque mois et chaque année. Certains régimes sont également indexés, pour tenir compte de l’inflation, ce qui vous procure une « augmentation » annuelle en fonction de l’indice des prix à la consommation.

Avec une rente, vous ne pouvez pas toucher au capital; vous recevez plutôt des versements périodiques. Selon votre situation financière, vous devrez peut-être vous assurer de disposer d’autres sommes pour vous aider à absorber les dépenses imprévues.

Cela dit, en restant inscrit à un régime de retraite, vous pourriez avoir droit à des prestations d’assurance, d’assurance maladie et de soins dentaires qui coûteraient cher à souscrire séparément. De plus, vous pouvez, à n’importe quel âge, fractionner jusqu’à 50 % du revenu de pension avec votre conjoint ou conjoint de fait, ce qui peut représenter d’importantes économies d’impôt.
 

Questions à poser à votre employeur :

  • Quel revenu de pension recevrai-je avant et après mes 65 ans?
  • La rente est-elle indexée à l’inflation?
  • À quel montant mon conjoint ou conjoint de fait survivant aura-t-il droit?
  • Conserverai-je d’autres prestations, peu importe ma décision, et ces prestations seront-elles offertes aussi à ma famille?
  • Le montant de mes prestations de retraite changera-t-il lorsque je commencerai à recevoir mes prestations du Régime de rentes du Québec (RRQ) ou du Régime de pensions du Canada (RPC)?

Selon le montant de votre pension et les autres revenus que vous pourriez obtenir au cours d’une année, il est possible que vos prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) soient touchées. Votre spécialiste en services financiers CIBC peut vous donner des directives concernant d’éventuelles dispositions de récupération des prestations de SV et déterminer si certaines stratégies pourraient faire en sorte que vos prestations ne soient pas trop touchées.
 

Avantages et inconvénients du paiement forfaitaire

Le paiement forfaitaire représente la valeur future de votre régime à prestations déterminées, exprimée en dollars courants. Si vous êtes un employé de longue date, ce montant pourrait atteindre plusieurs centaines de milliers de dollars.

Selon les modalités de votre indemnité, le paiement forfaitaire pourrait vous offrir plus de latitude en ce qui concerne votre argent, notamment la possibilité de choisir des placements qui respectent votre horizon de placement et votre tolérance au risque. Cela peut aussi constituer le choix le plus prudent si vous avez des doutes sur la capacité de votre employeur à financer son régime à long terme.

Il se pourrait toutefois que vous n’ayez pas tout de suite accès au paiement forfaitaire. En effet, des lois fédérales et provinciales pourraient exiger que les fonds soient immobilisés – et soumis à des restrictions quant au montant que vous pouvez retirer chaque année – ou investis dans une rente viagère. La plupart des provinces et des territoires ont des dispositions particulières permettant de débloquer jusqu’à 50 % des fonds dans un régime immobilisé pour les transférer à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou à un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR).

Les paiements forfaitaires complets ou partiels qui ne sont pas immobilisés sont généralement assujettis aux retenues d’impôt et imposés à votre taux marginal lorsque vous produisez votre déclaration de revenus, à moins qu’ils ne soient déposés directement dans votre REER. Si vous n’avez pas assez de droits de cotisation inutilisés, vous pourriez demander à votre employeur qu’il répartisse le paiement sur deux années d’imposition ou plus, de façon à réduire l’incidence fiscale. L’impôt à payer pourrait tout de même être considérable.
 

Questions à poser à votre employeur :

  • De quelles hypothèses vous êtes-vous servi pour calculer le montant du paiement forfaitaire?
  • Quel accès aurai-je à mon argent?
  • Puis-je répartir le paiement forfaitaire sur deux ans?
  • Quel montant puis-je transférer à mon REER comme allocation de retraite? (Vous pourriez avoir le droit de transférer jusqu’à 2 000 $ pour chaque année de service avant 1996, plus 1 500 $ pour chaque année de service avant 1989 pour laquelle les cotisations patronales ne sont pas acquises. Ces transerts n’auraient pas d’effet sur vos droits de cotisation réguliers inutilisés.)
     

Consultez votre spécialiste en services financiers CIBC

Si l’on vous offre une indemnité de départ, il est important que vous preniez une décision éclairée sur la façon de recevoir l’argent. Votre spécialiste en services financiers CIBC peut vous aider à peser le pour et le contre et à prendre la décision la mieux adaptée à votre situation.



Pour commencer