Comment épargner pour votre moi du futur : confrontez les démons qui sommeillent en vous

 

L’acceptation et la liberté

« Le problème, comme nous le savons tous, c’est que s’enfuir de l’avenir ne fait pas disparaître ce dernier. Pour combattre cette peur sociale, Mme Kecmanovic et son équipe se sont concentrées sur une question centrale : Comment les gens peuvent-ils affronter leur avenir afin de l’améliorer? »

Aussi doux qu’une rose

L’une des tactiques qu’emploie Mme Kecmanovic lors de la thérapie d’acceptation et d’engagement est d’encourager ses patients à rendre leurs pensées et leurs sentiments moins intimidants.

Prenons par exemple les mots « vieillissement », « retraite » et « épargne », qui ont tendance à rendre les patients très anxieux. Mme Kecmanovic leur demande de dire ces mots une centaine de fois à voix haute. Parfois, elle leur demande de les chanter ou de les dire d’une drôle de voix. En plus d’ajouter une touche d’humour à un concept jusque-là effrayant, l’exercice contribue à atténuer l’association négative.

« Nous voulons que les patients confrontent [ces mots], aient des pensées qui leur font peur, les examinent et les abordent », ajoute-t-elle. Soudainement, le monstre sous votre lit commence à ressembler davantage à un ami à qui vous pouvez décrire vos rêves les plus fous.