Comment les taux d’intérêt affectent vos placements

Comprendre pourquoi les taux d’intérêt augmentent et diminuent peut vous aider à utiliser leur impact de façon positive

On appelle souvent les taux d’intérêt le « coût de l’argent ». En fait, un taux d’intérêt est le prix qu’il faut payer pour « louer » de l’argent pendant une période précise. Par exemple, lorsque vous ouvrez un compte d’épargne ou achetez un certificat de placement garanti (CPG), l’institution financière emprunte votre argent et vous paie un « loyer » pour l’utiliser. Elle loue ensuite votre argent à quelqu’un d’autre et fait un bénéfice en lui imputant un loyer supérieur à celui qu’elle vous paie.

Vous avez probablement remarqué que le loyer de l’argent affiché par les institutions varie constamment, et parfois rapidement. Pourquoi les taux d’intérêt fluctuent autant? Le facteur le plus important de cette variation est l’inflation. Lorsque l’inflation est élevée (ou lorsque l’on s’attend à ce qu’elle augmente), les prêteurs savent que lorsqu’ils seront remboursés, l’argent qu’ils ont prêté aura perdu de la valeur. Ils exigent alors un taux d’intérêt plus élevé pour compenser cet écart.

Cependant, les taux d’intérêt varient même lorsque l’inflation est constante. La raison en est que lorsque l’économie va bien, les entreprises peuvent trouver davantage d’occasions d’utiliser l’argent qu’elles vous empruntent et de le faire fructifier, et elles sont alors prêtes à payer un loyer plus élevé pour l’obtenir.

La Banque du Canada joue également un rôle important à cet égard, car elle établit la politique monétaire nationale et supervise les activités bancaires de tout le pays. Lorsqu’elle craint que la croissance de l’économie s’accélère au point de faire augmenter l’inflation, elle tente de la freiner en augmentant les taux d’intérêt à court terme de façon à ralentir les emprunts faits par les entreprises et les individus. À l’opposé, lorsque l’économie ralentit, la Banque du Canada diminue les taux pour favoriser les emprunts et les dépenses dans l’espoir de stimuler l’économie.

Les variations des taux d’intérêt peuvent affecter de façon importante les différents types d’investissements. Le cours de certaines actions peut diminuer, car les entreprises qui paient plus pour leurs emprunts et leurs matières premières feront des bénéfices moins élevés. Il existe au moins un instrument de « location » d’argent sur lequel les variations des taux d’intérêt ont des répercussions prévisibles : les obligations. Une hausse des taux d’intérêt entraîne une diminution du cours des obligations, alors qu’une baisse des taux d’intérêt le fait augmenter. Voici pourquoi. Le jour où un détenteur d’obligations décide de les vendre, ce sont les taux actuels du marché qui en déterminent le cours. Le détenteur obtiendra un cours moins élevé si les taux d’intérêt sont plus élevés que le taux de l’obligation, mais un cours plus élevé si les taux d’intérêt y sont inférieurs. Habituellement, plus une obligation est éloignée de sa date d’échéance (la date de remboursement), plus le cours est affecté par ce facteur.

Lorsque vous devez décider de la façon dont les fonds seront répartis dans votre REER, vous devez généralement choisir parmi trois options : louer votre argent selon un mode ou un autre (par l’intermédiaire de fonds d’obligations, de fonds du marché monétaire, etc.); l’investir en comptant obtenir un revenu (dans un fonds d’actions); ou combiner ces deux méthodes. Lorsque vous planifiez votre répartition de l’actif, vous devriez vous poser les questions suivantes : Le prix du loyer de l’argent est-­il plus intéressant que le potentiel de croissance de votre fonds d’actions? Les taux d’intérêt sont­-ils assez élevés pour contrebalancer l’inflation prévue et vous procurer un rendement satisfaisant? Il est dans votre intérêt d’évaluer sérieusement ces aspects.



Pour commencer