Diversification : Trois types de fonds communs de placement

Répartissez votre argent entre ces trois types de fonds pour établir le placement le plus sûr

La façon la plus rapide d'élaborer un portefeuille d'épargne-retraite serait probablement d'acheter un fonds d'obligations ou d'actions et d'espérer que tout aille bien ensuite. Mais aucune catégorie d'actif n'offre un rendement supérieur en tout temps. Il serait donc imprudent de compter sur un seul investissement pour constituer son fonds de retraite. Chaque catégorie d'actif — croissance, revenu fixe et quasi-espèces — dépend d'un ensemble de facteurs économiques et financiers différents, alors il serait peu probable que les trois catégories s'effondrent en même temps. Ainsi, tout investisseur devrait répartir ses avoirs entre ces trois catégories. Pour vous aider à élaborer votre stratégie de retraite, nous vous présentons brièvement chacune des trois catégories d'actif.


Actifs de croissance :
 Cette catégorie est principalement constituée d'actions — ce qui signifie que l'investisseur doit composer avec les fluctuations des marchés boursiers. En raison de la volatilité des marchés, les placements de croissance présentent le risque de perte à court terme le plus important. Par contre, ils offrent également les meilleurs rendements à long terme, donc les meilleures chances de battre l'inflation. Plus un investisseur est jeune, moins il devrait s'inquiéter des pertes à court terme si le potentiel de rendement à long terme est bon. À 30 ans, un investisseur devrait donc investir environ 70 % de son épargne-­retraite dans des actifs de croissance. Mais lorsqu'un investisseur a 60 ans, cette proportion devrait plutôt se situer autour de 40 %.

En général, les fonds communs de placement de croissance prennent des risques importants pour générer des rendements élevés, mais leurs objectifs de rendement et leurs stratégies d'investissement peuvent varier. Par exemple, les fonds de croissance et de revenu ou les fonds d'actions et de revenu investissent dans des actions versant des dividendes, qui offrent des perspectives de rendement modérées, et dans des titres à revenu fixe, comme des obligations, pour stimuler le rendement global. À l'opposé, les fonds technologiques investissent uniquement dans des actions du secteur des technologies, et offrent tous les avantages et les inconvénients qui les caractérisent : volatilité élevée, rendements stables pendant plusieurs années, souvent suivies par une période de pertes importantes. De leur côté, les fonds internationaux investissent dans des actions de sociétés installées à l'extérieur du Canada. Comme les économies mondiales n'évoluent pas toutes au même rythme, certains marchés étrangers pourront prospérer pendant plusieurs années au moment où les marchés boursiers nord-américains connaîtront un ralentissement.


Actifs à revenu fixe :
 Cette catégorie d'actif est constituée principalement d'obligations, soit des reconnaissances de dette de sociétés ou de gouvernements. Contrairement aux obligations individuelles, les fonds d'obligations n'ont pas de date d'échéance. Lorsqu'une obligation du fonds arrive à échéance, elle est remplacée par une nouvelle. Les fonds d'obligations n'offrent pas une aussi bonne protection contre l'inflation que les fonds d'actions, mais ils sont moins volatils et offrent souvent une croissance intéressante pendant les périodes où les fonds d'actions piétinent.


Quasi-espèces : 
Les fonds de quasi­-espèces sont généralement des fonds du marché monétaire, qui investissent dans des titres à court terme. Ils offrent habituellement un rendement comparable à celui des certificats de placement garanti (CPG). Si vous investissez dans des fonds de préservation du capital, vous êtes assuré qu'une partie de votre épargne­-retraite est à l'abri des soubresauts des marchés boursiers et obligataires.

Une fois que vous avez choisi la combinaison d'actif qui convient à votre âge, le nombre d'années restant avant votre retraite et votre tolérance au risque, conservez-­la, quoi qu'il arrive. Lorsque le marché boursier s'effondre, certains investisseurs ont du mal à garder leur fonds de croissance et sont tentés de se débarrasser de leurs actions pour chercher refuge dans des quasi­-espèces. Cependant, sur plusieurs années, ce sont généralement les investisseurs qui sont demeurés fidèles à leur stratégie d'épargne malgré les périodes troubles qui obtiennent les meilleurs rendements, car leur portefeuille comprend toujours un volet de croissance qui est en mesure de profiter d'une reprise dès qu'elle s'amorce.



Pour commencer