Prévoyez l’imprévisible

Initialement publié dans MoneySense

Juillet 2012

La plupart des dépenses ne devraient pas vous surprendre

Dans le jeu de la vie, les revers de fortune peuvent survenir comme un coup de dés. Mais la réalité n’est pas toujours aussi cruelle. Le plus souvent, vous pouvez prévoir les dépenses majeures longtemps à l’avance. Un toit qui fuit, par exemple, ne devrait pas vous prendre de court si sa dernière réfection remonte à 25 ans. Alors, quelle est la meilleure façon de planifier les dépenses qui risquent de se présenter tout en parant aux dépenses vraiment imprévisibles ? Voici comment :

Dotez vous d'un fonds d'urgence
Mettez de côté assez d’argent pour couvrir vos frais de subsistance pendant une période de trois à six mois. Investissez le capital dans un compte à intérêt élevé auquel vous pourrez accéder sans pénalité. C’est moins cher qu’une assurance et plus simple que l’utilisation d’une marge de crédit. « Beaucoup de gens se trouvent pris dans un engrenage lorsqu’ils paient seulement le solde minimum de leur marge de crédit », remarque Pat White du Conseil de crédit du Canada. « Un fonds d’urgence vous empêchera de tomber dans ce panneau. »

Prenez des arrangements avec votre famille
Assurez-vous que quelqu’un se chargera de régler vos factures à temps si quelque chose vous arrive. Cela vous épargnera des coûts supplémentaires qui risquent d’entamer votre pécule. Informez vos proches de l’endroit où vous conservez vos documents financiers afin qu’ils puissent s’occuper de vos affaires à votre place.

Contractez une assurance
Quiconque contribue de façon importante aux finances du ménage devrait posséder une assurance vie. Mais quel montant d’assurance vous faut-il ? En règle générale, prévoyez une couverture qui équivaut à de 8 à 10 fois votre salaire. Il se peut que l’assurance vie offerte par le régime d’avantages sociaux collectif de votre employeur réponde à vos besoins. Dans le cas contraire, songez à obtenir une protection supplémentaire sous la forme d’une assurance temporaire abordable. Pour limiter les coûts, voyez également si le régime de votre employeur comprend une assurance invalidité. Mais vérifiez s’il y a un plafond d’assurance, car le montant d’indemnisation pourrait ne pas être suffisant.



Pour commencer