Quelque 56 % des propriétaires canadiensUne nouvelle fenêtre s’affichera dans votre navigateur. vont probablement choisir de redonner un peu d’éclat à leur espace de vie cette année, dépensant en moyenne 11 800 $ sur des projets de rénovation. Il s’agit d’une somme rondelette à ajouter à un prêt hypothécaire.

Une fois que vous avez estimé les coûts de vos rénovations, vous avez besoin d’un plan pour assumer les coûts du projet. Voici quatre options de financement qui s’offrent aux propriétaires.
 

Options de prêts pour rénovations

Prêts personnels : Un prêt bancaire représente souvent le premier choix des personnes ayant des cotes de crédit et des revenus en santé. Contrairement aux dettes de cartes de crédit, les prêts personnels exigent des versements mensuels définis dans un délai déterminé. Vous pouvez aussi augmenter le montant du remboursement de votre prêt chaque mois sans pénalité, afin de diminuer vos frais d’intérêt.

Prêt sur la valeur nette de la propriété : Grâce à ce programme, vous pouvez accéder à des fonds pouvant atteindre 80 % de la valeur de votre propriété pour consolider des dettes ou financer des rénovations. Cette option convient aux propriétaires qui ne veulent pas gérer plusieurs dettes et qui souhaitent plutôt combiner les coûts de leurs rénovations domiciliaires et leur prêt hypothécaire en un seul paiement assorti de taux d’intérêt concurrentiels et d’une date de remboursement assurée.

Marge de crédit sur valeur nette de la propriété : Une marge de crédit sur valeur nette de la propriété (MCVNP)Une nouvelle fenêtre s’affichera dans votre navigateur. permet au propriétaire d’emprunter sur le montant du capital du prêt hypothécaire qui a été remboursé. Il s’agit d’un crédit renouvelable. Ainsi, vous pouvez emprunter des fonds sur la valeur de votre propriété, les rembourser et les emprunter de nouveau lorsque vous en avez besoin. Vous pouvez emprunter jusqu’à 65 % de la valeur marchande de votre propriété. Les taux d’intérêt sont habituellement moins élevés que ceux des prêts personnels et des cartes de crédit, selon vos antécédents de crédit.

Certaines banques offrent aussi des prêts hypothécaires avec option de réemprunt du capital, un type de MCVNP qui permet d’augmenter la marge de crédit de l’emprunteur à mesure que des versements hypothécaires sont effectués, puisque chaque versement réduit le capital du prêt hypothécaire.

Cartes de crédit : Si vous pouvez obtenir une carte de crédit assortie d’un taux annuel en pourcentage promotionnel et rembourser le solde à l’intérieur de la période promotionnelle (généralement de 6 à 12 mois), cette méthode est celle qui vous permettra d’économiser le plus sur les intérêts. Une autre idée consiste à obtenir une carte de crédit comportant une prime de bienvenue et qui vous récompense lorsque vous dépensez un montant défini dans les premiers mois suivant l’ouverture de votre compte. Ces cartes peuvent donner droit à un nombre plus élevé de points pour les achats effectués dans les mois suivant votre adhésion, permettant à vos achats liés à vos rénovations de vous rapporter davantage. Vous pouvez aussi chercher les cartes de crédit qui offrent des primes voyages afin que vous puissiez vous payer des vacances une fois vos rénovations terminées.
 

Trois façons d’économiser sur les coûts de vos rénovations

Même si vous avez un plan de financement garanti, vous pourriez économiser des centaines de dollars de plus sur vos rénovations en suivant ces trois conseils.

Faites des achats et des dons auprès d’Habitat pour l’humanité. Les magasins ReStore d’Habitat pour l’humanitéUne nouvelle fenêtre s’affichera dans votre navigateur. vendent des matériaux de construction et des articles de décoration nouveaux et légèrement usés à des prix modiques. Songez à vous rendre dans un magasin du réseau ReStore, qui compte plus de 100 emplacements au Canada, pour voir si l’on y vend des articles qui conviennent à votre projet. Une fois vos rénovations terminées, faites don de ce que vous ne voulez plus, comme des armoires, des meubles, des luminaires et plus encore. Vous pourriez économiser sur le ramassage des déchets et obtenir un crédit d’impôt en plus. Par exemple, vous pouvez communiquer avec un magasin ReStore près de chez vous pour vous informer sur les reçus de don aux fins de l’impôt.

Faites vous-même les travaux de démolition. Il y a des projets de démolition que vous pouvez faire vous-même en toute sécurité, comme démanteler une vieille terrasse ou arracher de la tapisserie ou un vieux tapis. Vous pouvez aussi démolir partiellement votre cuisine ou votre salle de bain en évitant des problèmes de plomberie ou d’électricité. Selon l’envergure de votre projet, effectuer vos propres travaux de démolition peut vous faire économiser des centaines de dollars.

Demandez un rabais pour projets multiples. Si vous voulez rénover plus d’une pièce, pensez à demander une offre spéciale. Par exemple, si vous refaites les comptoirs de la cuisine, demandez à l’entrepreneur s’il peut vous offrir un rabais sur l’installation du même comptoir dans une salle de bain ou une salle de lavage. Ce principe vaut aussi pour l’utilisation du même revêtement de plancher ou de la même couleur de peinture dans plusieurs pièces.

Les rénovations sont une excellente façon de rendre votre domicile plus agréable, tout en ajoutant de la valeur et en gardant votre espace au goût du jour. Alors que 86 % des propriétaires canadiens sont d’avis que les rénovations finissent par coûter plus cher que prévu, le fait d’avoir un solide plan financier et d’adopter des stratégies pour économiser peut vous aider à respecter votre budget d’origine.